Déficit céréalier

0
451
cereales

cerealesLe Niger déficit céréalier de 692.000 tonnes Le Niger est confronté à un déficit céréalier de 692.000 tonnes, a déclaré samedi le ministre nigérien de la Justice, Garde des Sceaux et Porte-parole du gouvernement, Marou Amadou, lors d’un point de presse sur la situation de la crise alimentaire au Niger. On a enregistré 228 zones vulnérables regroupant 6.981 villages sur 12.036 identifiés au niveau national, a indiqué M. Amadou, cité par l’agence de presse nigérienne ANP, affirmant que la campagne agropastorale 2011-2012 a été caractérisée par une pluviométrie mal répartie dans l’espace et dans le temps. 34,9 % des ménages, soit plus de 5,4 millions de personnes, sont dans une situation d’insécurité alimentaire, dont 8,5 % en  » sécurité alimentaire sévère », et plus de 3,6 millions de personnes sont classées « à risques », a fait savoir le minitre en citant les résultats d’une enquête sur la vulnérabilité alimentaire des ménages, diligentée par la cellule de coordination du système d’ alerte précoce.

La situation pastorale, qui se caractérise par un déficit fourrager théorique de plus de 10,2 millions de tonnes de matières sèches, les termes de l’échange bétail-mil sont en défaveur des éleveurs et agro-pasteurs acheteurs des céréales. « Si cette situation se maintient (…), elle anéantirait les capacités de résilience des populations surtout vulnérables », a averti M. Amadou. Selon le ministre Marou Amadou, le plan global de soutien aux populations vulnérables vient d’être élaboré par le dispositif national et ses activités d’atténuation seront mises en oeuvre dans toutes les zones vulnérables du pays. (Xinhua)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here