Crise alimentaire : le désarroi du gouvernement nigérien

0
214
photocrisealimentaire

photocrisealimentaireLes besoins de financement de l’Appel Global Consolidé (CAP) pour 2012 au Niger ont été réévalués par le gouvernement et ses partenaires à 450 millions, presque le double du montant initialement requis ont-ils indiqué dans un communiqué de presse.

Selon l’enquête de vulnérabilité des ménages à l’insécurité alimentaire publiée par le gouvernement en janvier 2012 de, 6,4 millions de personnes seraient vulnérables à l’insécurité alimentaire. ‘’Le CAP prend également en compte les nouveaux besoins nés des conséquences de la crise au Mali’’ a précisé le communiqué.

La rébellion qui a éclaté en janvier dans le nord du Mali a provoqué le déplacement de plus de 40 000 personnes réfugiées au Niger dans des zones fortement touchées par les pénuries alimentaires.

A l’appel des autorités nigérienne et devant l’urgence de la situation ‘’la prompte réaction des donateurs a permis de faire face aux besoins les plus urgents’’ a ajouté dans la communiqué. Cependant plus de ressources doivent désormais être mobilisées afin de prévenir la dégradation de la situation alimentaire et nutritionnelle des ménages et des enfants mais également de contribuer à renforcer la résilience des populations les plus vulnérables souhaitent le Niger et se partenaires.

A ce jour, le CAP est financé à hauteur de 149 millions, soit 33% du montant requis.

L’Appel Global 2012 s’inscrit dans le cadre du plan de soutien mis en œuvre dès les premières heures de l’urgence par le gouvernement du Niger et ses partenaires humanitaires rappelle-t-on. Il est développé pour la seconde année consécutive et constitue un outil de planification des interventions et des besoins humanitaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here