Le Niger cherche 176 millions USD pour boucler le financement du barrage Kandadji

0
653
Construction-du-barrage-Kandadji

Construction-du-barrage-Kandadji

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une délégation nigérienne participe depuis lundi à Genève à une rencontre des bailleurs en vue de réunir le complément du financement des travaux de réalisation du gigantesque barrage hydroélectrique de Kandadji du Niger, retirés à l’entreprise russe « ZARUBEZHVODSTROY » en juillet dernier par les autorités nigériennes, a-t-on appris mardi d’une source officielle.

L’objectif est pour le Niger de trouver auprès de ses partenaires le reliquat du financement des travaux dudit barrage estimé à environ 176 millions de dollars. L’ambition du gouvernement nigérien est de relancer, en février prochain, le démarrage des travaux du barrage.

Le gouvernement nigérien, devant l’incapacité technique constatée de l’entreprise russe, à réaliser dans le délai la construction du barrage hydroélectrique de Kandadji, très vital pour le Niger, a décidé de résilier purement le contrat.

Ce barrage dont les travaux étaient initialement prévus pour terminer en 2013, devait permettre à terme d’irriguer plus de 45.000 hectares et contribuer à la résorption du problème énergétique du Niger par la production d’une puissance installée de plus de 130 mégawatts, entre autres. Selon le ministre d’Etat nigérien en charge du Plan et de l’Aménagement du Territoire, Amadou Boubacar Cissé, qui est à Genève à la tête de la délégation nigérienne, compte tenu de son apport potentiel à la croissance économique du pays et à la réduction de la pauvreté, il est plus que nécessaire et urgent de relancer sa faisabilité.

Ce projet positivement avancé peut être mené à terme seulement avec le bouclage du financement, le choix d’une entreprise d’une compétence internationale, la proximité, l’intensité et la qualité du suivi et contrôle des travaux, et l’engagement et la détermination de tous, sous l’autorité du Haut Commissariat du Barrage de Kandadji, pour éviter tout nouveau dérapage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here