Rentrée politique MRN : Soutien indéfectible au President Issoufou et au gouvernement

0
393

 

Les partis membres de la Mouvance pour la Renaissance, du Niger (MRN), qui soutiennent le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, et le gouvernement dirigé aujourd’hui par M. Brigi Rafini, ont effectué, samedi dernier, leur rentrée politique solennelle. L’événement a été marqué par un meeting à la Place de la Concertation, auquel ont participé des milliers de militants et sympathisants de la coalition MRN.

Les leaders, les militants et sympathisants de la MRN, ou regroupement des partis politiques qui soutiennent le régime en place depuis 2011, s’étaient massivement déplacés pour le grand rendez-vous de la Place de la Concertation. Les partis membres de l’Alliance pour la République et le Changement (ARC) étaient également de l’événement. Au décor, il y avait des slogans, des banderoles, exprimant des messages de soutien et d’encouragements au Président de la République, au Premier ministre, au gouvernement et à leurs actions au profit des populations nigériennes, au développement du pays, à son rayonnement sur la scène internationale. L’animation a été assurée par les chants des troupes de partis politiques.

Le clou de l’événement fut la déclaration lue par le président du Comité Exécutif National du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS), M. Bazoum Mohamed, qui a été récemment plébiscité à la tête de ce parti dont SEM. Issoufou Mahamadou fut le candidat aux dernières élections présidentielles. Dès sa prise de parole, M. Bazoum Mohamed a remercié les militants et sympathisants présents à la Place de la Concertation. « Je voudrais, tout d’abord au nom des leaders de la MRN et de l’ARC vous exprimer nos vifs remerciements et nos chaleureuses félicitations pour votre mobilisation exceptionnelle d’aujourd’hui. Nous sommes très contents de vous voir venir si nombreux et de vous voir si enthousiastes.

 

En cela vous nous confirmez ce que nous savons déjà, à savoir que vous êtes en phase avec le gouvernement, derrière le Président de la République à qui vous témoignez comme ça votre soutien et vos encouragements », a-t-il déclaré. Bazoum Mohamed, a tenu à saluer également les militants du MODEN/Fa Lumana présents au meeting qui sont restés fidèles à la MRN, leurs chefs, les ministres Omar Hamidou Tchiana et Sala Habi.

 

Les militants du MNSD-Nassara qui ont répondu à l’appel de leurs responsables, conduits par le ministre d’Etat Albadé, ont eu aussi droit à ses salutations et à sa reconnaissance, sans oublier les militants de l’ARC conduits par leurs responsables, Akoli, Mamalo et Lompo.

 

Mais le discours a été surtout l’occasion pour Bazoum Mohamed de répondre à l’opposition par rapport à ce qu’il a qualifié de « crise gouvernementale tout aussi injuste qu’inopportune », qui a eu lieu il y a quatre mois, avec le départ de certains militants du Moden/Fa Lumana du gouvernement d’union nationale, qui venait d’être formé. Le Président CEN/ PNDS a aussi saisi l’occasion de ce meeting pour rappeler les réalisations du programme de la renaissance.

 

Parlant du départ de certains membres du Moden/Fa Lumana conduit par le président du parti M Hama Amadou du gouvernement, M. Bazoum Mohamed, a déclaré que cela participe d’un projet « consistant à bouleverser l’ordre des choses au moyen d’une motion de censure». Cependant, a-t-il poursuivi, «les événements ont pris une tournure totalement inverse», car il se sont retrouvés dans l’opposition.

 

Ainsi, il a fustigé l’attitude de cette opposition, relativement à ce qu’il qualifie de «lynchage systématique de la personne du Président de la République», à travers une «grande campagne médiatique». Aussi, M Bazoum Mohamed, a appelé « les journalistes, quels que soient leurs bords, pour qu’ils fassent preuve de retenue, de professionnalisme et arrêtent les discours cultivant les clivages et la haine ainsi que le recours à la diffamation ». Un appel également adressé aux organes de régulation et d’autorégulation pour un travail « d’encadrement et de moralisation afin de mettre fin aux dérapages si nuisibles à l’image de notre presse ».

M. Bazoum Mohamed a également déploré l’exploitation faite par leurs adversaires politiques de l’affaire des 400 milliards, la question des négociations avec Areva, le prêt d’Eximbank Chine, avant de leur répondre en ces termes : « S’agissant des discussions avec Areva, le gouvernement les conduit en n’ayant en vue que les intérêts du Niger.

 

Si ces discussions durent contrairement à celles qui avaient eu lieu par le passé et dont les Nigériens ne s’étaient jamais rendu compte, c’est parce que pour la première fois notre État a soulevé les vrais problèmes. Ceux qui se prévalent frauduleusement de la hausse du cours de l’uranium sur le marché international dans les années 2005-2007, n’ont aucun bilan à faire valoir en la matière », a répondu le président du Comité exécutif national du PNDS. Au sujet du prêt, il a ainsi répliqué : « Le prêt en question est effectivement signé, il est de 1 milliard de dollars et comme tous les accords de prêt de ce genre il sera envoyé, en l’occurrence, à la prochaine session de l’assemblée nationale «pour qu’elle autorise sa ratification par le Président de la République, après quoi seulement les fonds seront disponibles.

 

C’est cette procédure qui est prévue par notre constitution et c’est elle qui est appliquée pour tous nos engagements financiers internationaux ».

Toutefois, a souligné, M. Bazoum Mohamed, des ressources sont acquises pour la réalisation du programme de la renaissance. Dans ce chapitre, il a évoqué l’exploitation prochaine du charbon de Salkadamna, pour la production de l’électricité, des briquettes, la construction des milliers de kilomètres de routes bitumées et de routes secondaires, le programme  »Niamey Nyala », la réalisation du programme Kandadji, d’autres grands projets énergétiques, agricoles et sociaux. «Tout cela, chers camarades comptera aux yeux des populations bénéficiaires, le jour du bilan.

 

Tout comme compte l’opinion des fonctionnaires qui savent tout le bien que leur ont procuré les augmentations de leurs salaires ou celle des milliers des jeunes chômeurs ou contractuels qui ont été recrutés à la fonction publique et qui rendent tant de service aux populations qui jouissent de leur travail, ainsi que celles de nombreux jeunes recrutés dans le secteur privé. Ce qui va compter, et, ce dans une proportion importante, ce sont aussi les grands succès du gouvernement dans le domaine de la paix et de la sécurité dans notre pays », a affirmé M. Bazoum Mohamed, dont les propos ont été fortement applaudis par la foule.

 

Relativement à la question sécuritaire, il a relevé «l’engagement personnel du Président de la République qui a investi des ressources considérables dans les secteurs de la défense et de la sécurité ayant permis de doter nos forces de défense et de sécurité d’équipements conséquents ». En ce qui concerne, la question de l’assainissement et de la lutte contre la corruption, le président du Comité exécutif du PNDS, a exprimé le souhait de la MRN pour que « les dossiers de détournement des deniers publics soient traités avec diligence afin que rendent gorge tout ceux qui méritent de le faire et que leur exemple serve pour tous ».

 

Ce discours a été relayé en langues nationales, par M. Omar Hamidou Tchiana du parti Moden/Fa Lumana et M. Sanoussi Tambari Jackou du PNA Al Oumma.

Une autre intervention enregistrée lors de ce meeting de la rentrée politique de la MRN fut celle du Secrétaire général du MNSD Nassara, M. Albadé Abouba. Il a appelé tous les Nigériens à l’unité, pour le bien de tous et pour le développement du Niger. M. Albadé Abouba a également appelé les hommes politiques à mettre fin aux querelles de clochers et à ne privilégier que l’intérêt de la nation.

 

Pour sa part, le représentant de l’Alliance pour la République et le Changement (ARC), M. Garba Lompo, a exprimé le soutien des structures de leur alliance à la MRN et au Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou.

Souley Moutari

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here