Niger: reprise des exercices militaires

0
1245

Après la Mauritanie en 2013, des exercices militaires conjoints impliquant les armées occidentales et africaines en vue d’enrayer le terrorisme ont repris dans le désert du Niger.

 

Ces manœuvres sont destinées à mieux préparer les armées du continent à lutter contre le terrorisme.

Prévus pour durer deux semaines, les exercices baptisés « Flintlock » rassemblent au Niger des membres des forces armées d’Afrique, d’Europe et d’Amérique du Nord du 19 février au 9 mars 2014.

 

Ces manœuvres sont planifiées par les forces américaines d’opérations spéciales et comportent des opérations aériennes et terrestres.

Leur objectif principal vise au renforcement des capacités et de la collaboration entre les forces africaines dans la lutte contre le terrorisme et les différents trafics.

 

Trois sites sont retenus comme camps d’exercices pratiques, à savoir Diffa, Agadez et Tahoua, des régions frontalières avec le Mali, la Lybie, l’Algérie et le Nigeria.

Exécutées pour la première fois en 2006, les exercices « Flintlock » se déroulent chaque année sous l’impulsion des Etats-Unis.

 

La dernière édition en 2013 s’était tenue en Mauritanie

Bravant les vagues de poussière et la forte chaleur du Sahel, les militaires qui participent à ces exercices développent leur détermination.

 

Les forces de défense et de sécurité venues d’Afrique, d’Europe et des Etats Unis apprennent pendant ces opérations, le maniement des armes de dernière technologie, les techniques de déminage, les techniques de libérations d’otages et d’évacuations des blessés en temps de guerre.

 

Ces manœuvres sont surtout planifiées par les forces américaines en vue de redynamiser la lutte contre le terrorisme et les différents trafics, mais le combat contre le terrorisme n’est jamais gagné d’avance.

 

« Les unités formées sont prêtes au combat mais le combat nécessite un entretien quotidien, l’ennemi est toujours en profonde mutation donc nous devons nous adapter à cet ennemi » a expliqué l’officier des forces armées nigériennes le Colonel Omar Doro à la BBC.

 

La présente édition des exercices « Flintlock » est diversement appréciée au Niger où une frange de la population y voit les prémices de la concrétisation de l’installation effective de bases militaires occidentales dans le pays.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here