CDS-Rahama : Vers un congrès aux forceps

0
410

La pression est de plus en plus forte autour de Mahamane Ousmane. La déclaration du comité paritaire semble porter ses fruits, en témoigne la forte mobilisation des militants, tous bords confondus, qui relaient l’appel du comité paritaire, en appelant de tout leur voeu l’organisation d’un congrès en remplacement de celui de Zinder.

 

Ce que Mahamane Ousmane considère comme une simple vue d’esprit et à la limite le rêve d’un groupuscule d’individus, risquerait de devenir une véritable menace pour lui. A l’allure où vont les choses l’adhésion des deux-tiers des membres de la délégation nationale de CDS-Rahama n’est plus qu’une question de temps, souligne une source proche de CDS-Rahama.

 

Après la délégation régionale de Niamey, plusieurs autres délégations de l’intérieur du pays, de Tahoua, en passant par Maradi, Zinder et Diffa, ont relayé le message du comité paritaire composé des militants CDS issus des deux ailes.

 

Les dignitaires de CDSRahama poursuivent actuellement leurs offensives politiques dans le Niger profond en vue de faire adhérer les responsables régionaux, départementaux et locaux au processus d’organisation d’un congrès statutaire dans les meilleurs délais conformément à l’arrêt de la cour de cassation qui a annulé le congrès controversé de Zinder.

 

On se rappelle, c’est à l’issue de ce congrès annulé de Zinder que quelques responsables du parti, dont le vice-président Abdou Labo, ont été exclus en représailles au soutien qu’ils ont apporté à l’actuel chef de l’Etat lors du second tour des élections présidentielles de mars 2011.

 

Les personnes concernées, qui ne s’avouent pas vaincues, avaient engagé une rude bataille judiciaire pour non seulement obtenir des tribunaux nigériens l’annulation d’une telle décision mais surtout pour se soustraire de la tutelle de Mahamane Ousmane, actuel président du parti.

 

En effet, depuis la publication de la dernière décision de la Cour de Cassation, qui a rejeté le recours en rétractation fait par l’aile CDS favorable à Mahamane Ousmane, le camp du ministre Abdou Labo multiplie des offensives politiques tous azimuts.

 

Ces offensives ont payé dira-t-on, si l’on en croit aux nouvelles adhésions des militants, dont un député national sur les trois que compte la CDS dans le parlement actuel. Abdou Labo et ses camarades semblent trouver la solution à tout blocage à la tenue de ce congrès.

 

En effet, si par le passé, les adversaires de Mahamane Ousmane se contentaient des simples déclarations de principe, désormais l’heure n’est plus à la profession de foi mais à l’action, indique-t-on du côté de l’aile favorable à Abdou Labo et au député de Tahoua Seydou Hama.

 

Pour mettre fin à l’attentisme de Mahamane Ousmane et organiser aux forceps ce congrès, Abdou Labo et ses camarades de lutte, après la longue épreuve politico-judiciaire qu’ils ont remportée, sont en quête de légitimité depuis quelques semaine. Il leur faut pour cela gagner la confiance des deux-tiers des membres de la délégation nationale si l’on s’en tient aux textes du parti.

 

C’est donc dans cette perspective qu’un comité paritaire a été mis en place. Après avoir réussi à jeter les bases de la refondation de CDS-Rahama, ce comité est actuellement à pied d’oeuvre pour arracher le principe de l’organisation dudit congrès.

 

Autant dire que la crise qui secoue la CDSRahama depuis plus de trois ans n’est plus seulement l’affaire de l’aile Abdou Labo mais plutôt une préoccupation de l’immense majorité des militants de CDS. Il ne reste plus qu’au comité paritaire de recueillir les deux-tiers des membres de la délégation nationale pour convoquer le congrès.

 

La seule inconnue dans ce nouveau feuilleton CDS porte sur le comportement que Mahamane Ousmane et son entourage vont adopter si ce congrès venait à être convoqué par le comité paritaire. Ce qui est sûr l’ancien président de la république, à la tête de CDS depuis sa création, ne cautionnera pas cette démarche initiée par ce qu’il considère déjà comme des adversaires politiques à lui, malgré leur intention clairement affiché de n’oeuvrer que pour la renaissance de la CDS-RAHAMA.

Lamine SOULEYMANE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here