La capitale du Nigeria attaquée

0
582

Après le double attentat à la bombe dans la banlieue d’Abuja, au Nigeria, le président Goodluck Jonathan s’est rendu sur les lieux.

 

Il a attribué les deux explosions au groupe islamiste Boko Haram, et il a assuré que son pays ne se laisserait pas intimider par ces actes.

 

Le président Jonathan a également affirmé que les mesures de sécurité allaient être augmentées dans d’autres parties de la ville

 

Le ministre nigérian de l’Intérieur Abba Moro a de son côté affirmé que les nombreux blessés, environ 120, étaient en train d’être soignés et que même si l’attentat n’a pas été revendiqué, il suspectait le groupe islamiste Boko Haram qui a mené des attaques similaires auparavant.

 

Le double attentat de Nyanya s’est produit à une heure de la matinée où la gare routière de Nyanya est bondée, de très nombreux travailleurs se rendant au travail grâce aux bus à partir de Nyanya jusque dans le centre d’Abuja.

 

Environ 40 véhicules ont été détruits dans les explosions, très puissantes. A l’heure actuelle, il ne reste qu’un énorme cratère dans le sol.

 

Le double attentat a fait 71 morts, au dernier bilan des autorités. D’après des témoins, la plupart des corps n’étaient plus reconnaissables, à cause des brûlures

 

Il s’agit de l’une des pires attaques qui n’ait jamais eu lieu sur le territoire de la capitale fédérale. Nyanya, une zone densément peuplée, est située à environ cinq kilomètres du centre d’Abuja et abrite essentiellement des travailleurs à revenus modestes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here