Assemblée nationale : Les députés approuvent la création des universités à Agadez, Diffa, Dosso et Tillabéri

0
146

Poursuivant les travaux de la première session extraordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2014, les députés ont examiné et adopté au cours de la plénière d’aujourd’hui, le projet de loi portant création de quatre (4) Universités. Un projet unanimement salué et approuvé par la totalité des 84 députés ayant pris part au vote.

 

Au cours du débat général, tout comme à la consigne de vote, les différents députés et les présidents des groupes parlementaires, qui ont pris la parole, se sont réjouis de ce que notre pays se dote aujourd’hui de 4 nouvelles Universités en plus de celles déjà existant à Niamey, à Maradi, à Tahoua et à Zinder. Les quatre nouveaux établissements universitaires qui sont ainsi créés auront une vocation nationale mais localisés dans les Régions d’Agadez, de Diffa, de Dosso et de Tillabéri et prennent les dénominations de ces quatre Chefs lieux des Régions.

 

Les députés, au cours des débats ont fait leurs les motivations du Gouvernement, à travers ce projet, a savoir pouvoir répondre à une offre éducative et des besoins de formations dans l’enseignement universitaire toujours plus importants et qui ont créé un engorgement et une promiscuité intolérables au niveau de l’UAM, la plus grande université du pays.

 

Les députés se sont cependant interrogés sur d’éventuels problèmes notamment les moyens pour faire fonctionner ces nouveaux  Etablissements universitaires quand on sait que ceux déjà existants sont souvent confrontés à des problèmes de ressources.

 

Le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, M. Yahouza Sadissou, qui défendait le Projet, a lui opposé un optimisme très prononcé aux interrogations des députés expliquant que tout sera mis en œuvre pour que ce projet soit le plus viable possible car le Gouvernement est animé par la volonté réelle de réaliser le plus tôt possible les infrastructures mais qu’il y sera aidé par la bonne volonté d’autres structures à travers le partenariat public-privé.

 

Il a rassuré les députés non seulement sur la réalisation des locaux et infrastructures d’accueil, qui peuvent pour un début être en matériau préfabriqué, mais aussi sur la mise en place d’un personnel enseignant et d’encadrement adéquat ainsi que la question des différents curricula. Car il faut souligner que ces nouvelles Universités vont démarrer leurs activités avec chacune un Institut universitaire spécialisé.

 

Ça sera pour l’Université d’Agadez : « l’Institut Supérieur en Énergie Fossile et Énergie Renouvelable (ISEFER) » ; pour l’Université de Diffa : « l’Institut Supérieur en Environnement et Écologie (IS2E) ; pour l’Université de Dosso : « le Pôle Technologique pour le Développement de l’Économie Numérique (TECHNODEN) » et pour l’Université de Tillabéry «l’Institut Supérieur d’Agronomie Alimentaire et Nutrition (ISAAN)».

Pour ce qui est de leur régime juridique, ces quatre Universités sont dotées, à l’instar des autres Universités du pays, de la personnalité morale et de l’autonomie académique, scientifique, administrative et financière.Mahaman Bako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here