Visite du président de l’Assemblée nationale sur les sites des sinistrés du 5ème Arrondissement : Compassion et solidarité envers les populations sinistrées

0
136

Suite aux dernières pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville de Niamey, des inondations sont survenues dans le quartier Banga-Bana, dans le 5ème arrondissement communal, touchant plus de 540 familles ayant trouvé refuge dans les deux principales écoles du quartier, à savoir le CES rive droite et l’école Tassikonou. *

 

Le président de l’Assemblée nationale Hama Amadou s’est rendu, aujourd’hui dimanche, dans le quartier sinistré et sur les deux sites provisoires d’accueil.Il était accompagné du maire du 5ème arrondissement, M. Issa Hamani.

 

Il s’est agi pour le président de l’Assemblée nationale d’aller à la rencontre des populations sinistrées pour leur exprimer sa solidarité et sa compassion et celles des membres de l’Assemblée nationale.Après avoir visité quelques endroits où certaines maisons se sont littéralement effondrées et d’autres encore débout mais inaccessibles, le président de l’Assemblée nationale a constaté un paysage totalement défiguré et devenu inhabitable.

 

Arrivé au niveau du site d’accueil de Tassikonou, il s’est adressé aux populations sinistrées en ces termes : « Nous sommes venus ici pour vous exprimer notre compassion et vous apporter notre soutien et vous dire combien nous sommes affligés de vous voir dans cette situation».

 

Le président de l’Assemblée nationale a annoncé aux sinistrés que le gouvernement et les autorités communales sont en train de chercher les voies et moyens pour apporter les aides d’urgences nécessaires et pour trouver des solutions durables à leurs problèmes d’inondation qui surviennent presque chaque année dans ces zones.

 

Avant de quitter les lieux, le Premier Hama Amadou a remis aux sinistrés une somme de 1, 2 millions F CFA, en guise d’appui. Les populations sinistrées ont salué l’initiative du président de l’Assemblée nationale. Elles l’ont également exprimé leurs remerciements pour cette aide et lui ont demandé de plaider leur cause auprès du gouvernement afin qu’un site de relogement, en dehors des zones à risque, leur soit octroyé à l’instar des sinistrés de Zarmagandeye, aujourd’hui relogés au site SENO.

 

Les populations disent, en effet, en avoir assez d’avoir à quitter leur maisons chaque année et de vivre en permanence dans le stress et l’angoisse pendant chaque saison des pluies. Devant tous ces vœux ardents exprimés par les habitants du quartier, le maire de la Commune 5, M. Issa Hamani, a promis que la question sera traitée avec diligence cette année même pour trouver un site et permettre aux populations de retrouver un cadre de vie normale.

Le maire a indiqué que des études seront menées afin d’identifier le site, de définir les modalités pour recaser les populations. Il a souligné qu’une campagne de sensibilisation est déjà en cours pour amener toutes les populations concernées à comprendre l’importance de quitter ces zones à risque. Issa Hamani a expliqué que la situation de Banga-Bana est liée aux écoulements d’eaux des bassins versants des collines et non aux eaux du fleuve, précisant que cette année les digues de protection ont été renforcées.

Quant aux conditions de vie des sinistrés sur les sites, il a fait savoir que les autorités sont au stade de recensement des ménages sinistrés et qu’aucune aide matérielle n’est parvenue à cette date, précisant que pour pouvoir amener l’aide, il est important de savoir avec exactitude le nombre des personnes à secourir. Les services des sapeurs pompiers ont fini le décompte et les données ont été envoyées aux services compétents mis en place par le gouvernement, a-t-il dit.
Zabeirou Moussa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here