Une statue de Blaise Compaoré déboulonnée à Bobo-Dioulasso

0
187

À Bobo-Dioulasso, la deuxième ville la plus peuplée du Burkina Faso, une statue du président Blaise Compaoré a été mise à terre, en marge de la manifestation organisée mardi pour dénoncer le projet de réforme constitutionnelle, visant à permettre au président de se représenter en 2015.

 

 

Un symbole pour notre Observateur, qui estime que le démantèlement de cette statue reflète le ras-le-bol de la population.

 

La statue de Blaise Compaoré, qui jouxtait celle de… l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a été démantelée en fin de matinée, dans le quartier de Lafiabougou. Hormis cet incident, la manifestation organisée par l’opposition de 8 h à midi, s’est déroulée globalement dans le calme.

 

Elle a rassemblé au moins 50 000 personnes selon les journalistes locaux. »Cette statue avait déjà été détruite en 2008″

Rodrigue B. (son nom a été modifié à sa demande), un journaliste de Bobo-Dioulasso, s’est rendu à la manifestation à la fois en tant que « citoyen » et « homme de média ».La statue de Blaise Compaoré à Bobo-Dioulasso mise à terre par des manifestants. Photo Bassératou Kindo.

La mobilisation a été bien plus importante que les précédentes, même s’il est difficile d’évaluer précisément le nombre de personnes ayant participé. Je n’ai pas vu qui avait démonté la statue de Blaise Compaoré, car je suis arrivé sur place seulement après. C’est probablement des manifestants qui ont fait ça, avec très certainement l’envie d’en découdre.

 

Cette statue avait déjà été détruite en 2008, lors d’une manifestation contre la vie chère, durant laquelle il y avait eu beaucoup de casse. La statue avait ensuite été réparée. Depuis, les gens ont été sensibilisés au fait de ne rien casser lors des manifestations.

 

Mais le projet de loi visant à modifier la Constitution est sur la table de l’Assemblée nationale, donc les gens en ont ras-le-bol. C’est sûrement pour se faire entendre que certains sont passés à la vitesse supérieure, en la démontant.

 

Je ne pense pas qu’il y aura trop de regrets par rapport à cette dernière…Mouammar Kadhafi avait rendu visite à Blaise Compaoré en 1994 ou 1995, car ils étaient amis. Les deux statues les représentant ont été érigées à cette occasion pour symboliser l’amitié entre la Lybie et le Burkina Faso. Elles ont été réalisées par des artistes burkinabè.

 

D’autres rassemblements ont été organisés ce mardi dans le pays, dans le cadre de la journée de désobéissance civile convoquée par l’opposition, comme à Ouagadougou, où près d’un million de personnes seraient descendues dans la rue. Hier, des femmes ont également marché dans la capitale, afin de dénoncer le projet de réforme de la Constitution.

Les députés vont statuer jeudi 30 octobre sur le projet de loi gouvernemental portant sur la révision de la Constitution. S’il est approuvé par les trois quarts des députés, l’article 37, qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels, pourra être modifié sans passer par un référendum.
Cet article a été rédigé en collaboration avec Chloé Lauvergnier (@clauvergnier), journaliste à France 24.
Titre : AM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here