Niger (message à la Nation,lutte contre la corruption ) : l’achat de l’avion présidentiel oublié

0
554

Dans son adresse marquant le 56 ème anniversaire de la proclamation de la République, le président Issoufou Mahamadou a indiqué que depuis bientôt quatre ans, le gouvernement s est efforcé d’améliorer la gouvernance politique et économique du pays.

Grâce aux actions de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA), notre pays est passé entre 2011 et 2014, du 134ème au 103ème rang dans le classement mondial de l’indice de perception de la corruption publié chaque année par l’ONG Transparency précise t-il.
Nous pouvons donc nous féliciter des progrès relatifs réalisés mais nous ne devons pas nous en contenter, nous n’avons toujours pas atteint nos objectifs de rétablissement total du monopole fiscal de l’Etat et d’une efficacité optimale de la dépense publique a t-il  martelé.

 

Le président Issoufou  a appelé le gouvernement à  s’attaquer à la conception que notre société a des biens publics, conception selon laquelle ces biens, appartenant à tout le monde, n’appartiennent à personne. La même conception considère qu’il faut se servir au lieu de servir.
Car selon, de cette conception, il découle de graves conséquences : absence du respect des biens publics se traduisant par l’absence de leur entretien, détournement des biens publics, notamment des deniers publics, creusement des inégalités et accroissement de la pauvreté a t-il conclu.

Le président Issoufou  veut-il lutter contre les détournements des deniers publics?
Mais il reste à matérialiser cet engagement en mettant à la disposition de la justice certaines personnalités du régime actuel pour des cas avérés de trafic d’influence, de détournement de deniers publics et corruption dans l’attribution de certains marchés.

C’est en balayant du coté de la présidence, de la primature et  dans le milieu les operateurs économiques du régime que cette promesse peut être tenue.
Apres l’achat de l’avion présidentiel « Mont Greboun » qui a suscité beaucoup de vagues et qui a couté une vingtaine de milliards aux contribuables nigériens, il serait judicieux que suite soit donnée à la demande d’une frange de la population sur les conditions d’achats dudit avion.
Niger Express

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here