Le Président de la République inaugure de la Route Goudel-Tondibiah-Tondikoirey et du Boulevard Askia Mohamed

0
256
routegoudel

routegoudel

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a inauguré officiellement hier au village de Tondikoirey sur la route de Tillabéri, la Route Goudel-Tondibiah-Tondikoirey et celle du Boulevard Askia Mohamed. Lancés le 1er Novembre 2013, les travaux de cette route ont été financés par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) pour 83%, la BIDC pour 14% et l’Etat du Niger pour 3%. Le coût de ce projet est estimé à 27.009.100. 838 HT. Longue de 18 kilomètres, ce tronçon relie les villages de Goudel, Tondibiah et Tondikoirey , et est composé de deux axes de deux fois deux voies (2×2 voies) équivalents à 36km en 2×1 voie.

Les travaux ont été exécutés par l’Entreprise Sogea Satom sous le contrôle de Techni-Consul, bureau de droit nigérien. La mise en service officiel de cette belle route permettra de désencombrer la circulation routière en la rendant plus aisée, mais aussi elle contribuera, à n’en point douter, à l’essor économique des villages traversés.

La cérémonie inaugurale de cette infrastructure a eu lieu en présence du Président de l’Assemblée Nationale, SE Amadou Salifou, du Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, des présidents des Institutions de la République, des membres du Gouvernement, des membres du Corps Diplomatique, des représentants des organisations internationales, régionales et sous-régionales , du gouverneur de la Région de Niamey, des maires des Arrondissements Communaux, des chefs traditionnels et religieux, et de plusieurs invités de marque.

Il y a de cela quelques mois, les zones traversées par la route de Goudel-Tondibiah étaient difficiles d’accès. Il fallait, pour les populations, mettre presque une heure d’horloge pour rallier Goudel à Tondikoirey distant du centre ville de Niamey de seulement environ 18 kilomètres. Désormais, les usagers peuvent se déplacer plus facilement, et c’est pourquoi, pour manifester leur reconnaissance au Chef de l’Etat, les populations étaient sorties massivement tout au long de la route pour lui réserver un accueil des grands jours. Venus des quatre coins de ces villages, ces populations majoritairement jeunes, applaudissaient, scandaient des slogans, en adressant des remerciements à SEM. Issoufou Mahamadou.

Dans son allocution, le ministre de l’Equipement a expliqué que les travaux de ces routes ont permis de créer 1185 emplois temporaires dont 1167 occupés par des Nigériens; de clôturer des écoles et collèges et autres sites sur 5000 mètres linéaires ; de planter 5909 pieds d’arbres dont 2100 comme don de la Satom ; de réaliser 18 270 mètres linéaires de caniveaux ; de réhabiliter la voie dite de la brasserie pour 1000 mètres linéaires; de traiter les accotements du Boulevard de l’Amitié allant de la Gendarmerie au Rond-point Hôpital; d’entamer l’agrandissement de la route allant du Rond-point Gadafawa à l’Ambassade de la Libye.

Selon le ministre Ibrahim Nomao, la mise en œuvre de ce projet a permis de déceler encore plus la difficulté d’application de certaines dispositions de notre loi fondamentale, notamment en son article 28 qui stipule que  »toute personne a droit à la propriété. Nul ne peut être privé de sa propriété que pour cause d’utilité publique, sous réserve d’une juste et préalable indemnisation ».

La loi 2008-37 du 10 Juillet 2008, loi d’application de cette disposition, quant à elle étale toute la procédure à suivre pour satisfaire une indemnisation.  »Malheureusement, nous avons toujours tendance à ne lire qu’une partie des dispositions de la loi, entrainant du coup un blocage dans la réalisation des infrastructures routières. Je me permets de relever cette question car le projet dont il est question aujourd’hui nous a amenés à plusieurs conciliabules faits et défaits avec les riverains de la route.

A l’heure où nous allons inaugurer ces travaux, il est important de savoir que la modernisation des deux marchés à Goudel et Tondibiah n’a pas été effective du simple fait de la non libération des espaces à cet effet », a dit le ministre de l’Equipement. Il a ajouté qu’il est aussi à déplorer à un moment où les Nigériens veulent que leur capitale Niamey soit coquette, que des pratiques d’un autre âge se développent sur nos principales artères. Le ministre a interpellé les autorités en charge des arrondissements communaux pour qu’elles veillent à l’entretien et à la préservation de ces infrastructures chèrement acquises.

M. Ibrahim Nomao a par ailleurs félicité les actions entreprises dans le cadre de la salubrité de nos villes ces derniers temps, et a souhaité la pérennisation de l’initiative. Il a présenté ses sincères remerciements aux partenaires financiers du secteur, notamment la BOAD et la BIDC, avant de les rassurer que ces importants investissements routiers feront l’objet d’une attention particulière.

Pour sa part, le représentant de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), M. Oumar Amadou Amballo, dans son allocution, a estimé qu’un important pas vient d’être franchi dans le cadre du Programme  »Niamey Nyala » et que la construction de ces routes n’est que le commencement pour rendre la ville de Niamey coquette et la hisser au niveau des capitales modernes.
Aïssa Abdoulaye Alfary

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here