Alternatives Espaces Citoyens exige la libération de Kaka Touda et le limogeage des autorités en charge du baccalauréat

0
476
AEC

AEC
Réunis en session extraordinaire ce samedi 11 Juillet 2015 suite à la fielleuse arrestation du camarade KAKA Touda, journaliste et acteur de la société civile, membre de l’Association Alternative Espaces Citoyens ;
Nous Citoyens et Citoyennes, acteurs de la société civile nigérienne,

Constatent l’arrestation arbitraire de notre camarade KAKA TOUDA, depuis le Mercredi 08 juillet 2015 par les éléments de la police judiciaire au motif d’avoir accordé une interview sur la télévision Bonferey suites aux massives fuites des épreuves du baccalauréat session 2015, faisons la déclaration dont la teneur suit :
En effet, Le camarade KAKA TOUDA, acteur de la société civile de son état et soucieux de préserver l’égalité des chances entre les filles et fils du pays, a cru bien faire en dénonçant la fraude à grande échelle savamment orchestrée, de nature à décrédibiliser la valeur du 1er diplôme universitaire de notre pays. Comment comprendre que dans un pays ou les autorités prétendent défendre l’équité et l’excellence, que notre camarade KAKA, au lieu d’être félicité et décoré, soit interpellé, pour avoir tout simplement fait son travail d’acteur de la société civile en investiguant et dénonçant la rocambolesque fuite jamais connue dans l’histoire des examens de notre pays. Mais comme les autorités de la 7ème République font toujours le contraire de ce qu’elles disent, le Niger est devenu un pays ou la médiocrité est établie en règle de gouvernance.
Loin de faire leur mea-culpa et sanctionner les vraies coupables qui passent nécessairement par le patron des enseignements supérieurs à savoir le Ministre, elles ont préférés arrêter des paisibles citoyens.
Face à tout cela,
1. Exigeons la libération immédiate du camarade KAKA Touda et de tous les autres citoyens arbitrairement arrêtés ;
2. Exigeons le limogeage sans conditions du Ministre des Enseignements Supérieurs et du Directeur des Examens et du Baccalauréat ;
3. Appelons tous les citoyens, à rester mobiliser pour répondre aux mots d’ordre d’une vaste campagne de contestation populaire à l’échelle nationale et internationale pour stopper net les dérives autoritaires de ce régime sanguinaire ;
Qu’Allah nous épargne des fossoyeurs de la République, et bénisse le Niger, je vous remercie !!!

Fait à Niamey le 11 Juillet 2015

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here