Visite Président de la  »National Démocratie Institute » : Volonté du NDI de soutenir le processus électoral du Niger

0
590
NDI

NDI
A l’occasion de la première visite au Niger du président de la  »National Démocratic Institute »(NDI), M. Kenneth Wollack, du 18 au 20 août dernier, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Niger, a organisé en sa résidence une table-ronde suivie d’un point de presse.

Cette cérémonie a notamment enregistré la présence de l’ancien Président de la République, et ancien Président de l’Assemblée Nationale, SEM M. Mahamane Ousmane, celle des membres des Associations de Défense des Droits de l’Homme, de la société civile, et des représentants des partis politiques.

En s’adressant à ses invités, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Niger, SEMme Eunice S. Reddick a relevé que cette cérémonie marque la visite au Niger du président du NDI, M. Kenneth Wollack, à 6 mois de la tenue des élections générales.

Elle a ajouté que la présente visite est également une occasion pour le président du NDI d’organiser des rencontres avec les membres du Gouvernement et tous les acteurs ci-dessus cités, pour mieux cerner les contours des élections démocratiques, que le Niger organise en début de l’année 2016, avec le soutien de la communauté internationale.

 »Cette visite traduit la vitalité des rapports entre le Niger et les Etats-Unis, ainsi que l’attachement du Gouvernement et du peuple américains aux principes de la démocratie, de la bonne gouvernance et aux droits humains », a précisé l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Niger.

Mme Eunice S. Reddick a ainsi rappelé que le Gouvernement américain, à travers l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) et le NDI, appuie le processus démocratique au Niger à travers la formation et le soutien au parlement, aux animateurs des partis politiques, à ceux de la société civile, aux magistrats, à la presse, aux organisations féminines, à la jeunesse et aux Forces de Défense et de Sécurité.Dans son allocution, le président du  »National Démocratic Institute »,

M. Kenneth Wollack, a indiqué que du point de vue de l’attachement des populations aux principes et à la mise en œuvre effective des fondamentaux de la démocratie, le Niger est comparable à des pays comme la Mongolie, le Népal et le Yémen.

 »Dans ces pays, les populations mettent aux défis ceux qui estiment qu’il faut à priori avoir un certain niveau de développement économique avant d’assurer la gouvernance démocratique », a affirmé le président du NDI. Il a ajouté que le progrès accompli par chacun de ces pays n’est pas forcément linéaire, que son institution est optimiste et croit fermement au principe que les demandes des citoyens ont toujours le dessus.

M. Kenneth Wollack a aussi rappelé que depuis l’avènement du multipartisme au Niger, il y a vingt-cinq (25) ans de cela, le peuple a eu à gérer des coups d’Etat, et à fournir des efforts du point de vue de l’amendement des constitutions.

 »Dans chacun de ces cas, la société civile et les partis politiques se sont montrés aptes à résister, et le NDI a toujours été fier d’avoir eu l’opportunité de soutenir les démocrates nigériens durant ces moments difficiles.

Nous n’aurions pas pu agir sans, entre autres, le support de la communauté internationale, celui de l’USAID et de la Coopération Suisse. Nos relations ici à Niamey sont une illustration d’un partenariat public et privé qui existe aussi dans la sous-région, en Afrique et à travers le monde », a-t-il dit.

Pour lui, les six prochains mois seront importants pour la sous-région, parce qu’il y aura au moins six (6) élections nationales, et que ces élections vont permettre de tester la fiabilité démocratique des institutions dans l’ensemble de ces pays, et ici au Niger.

M. Kenneth Wollack, a souligné aussi que ces élections vont permettre d’évaluer la légitimité des institutions, et qu’il fonde l’espoir qu’à compter de maintenant, et ce jusqu’en février 2016, chacune des institutions jouera son rôle pour appuyer ce processus.

 »Vous devez tous savoir, que vous soyez de la mouvance présidentielle ou de l’opposition, que vous avez des amis au sein de la communauté internationale qui partagent vos aspirations.

Parce que dans le monde globalisant, et de nos jours, ce qui se passe dans un pays a forcément un impact sur les citoyens de ce pays, sur les citoyens des pays de la sous-région, et sur les citoyens du monde entier. Dans ce contexte, nous sommes très heureux de savoir que nous avons la possibilité de nouer des partenariats avec l’USAID, les Suisses, les Danois, et éventuellement avec tout un chacun, dans la consolidation de la démocratie », a conclu le président du NDI, M. Kenneth Wollack.

Au terme de ces allocutions, un point de presse a été animé. Le NDI, rappelle-t-on, travaille dans soixante-cinq (65) pays à travers le monde et est présent au Niger depuis plus de vingt (20) ans. Elle travaille avec la société civile, les partis politiques, les élus de l’Assemblée Nationale et les membres du Gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here