Sécurité : le président malien Ibrahim Boubacar Keïta en visite au Niger

0
1114

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta  est arrivé cet après-midi à Niamey, dans le cadre d’une visite officielle de travail et d’amitié de trois jours.
Cette visite, de source diplomatique, sera essentiellement axée sur les questions de sécurité au Sahel et les conditions du retour d’une paix durable au Mali.
Cette visite du président malien au Niger, la deuxième après celle effectuée en novembre dernier, intervient au moment où l’accord de paix et de réconciliation au Mali signé à Alger le 15 juin dernier est remis en cause par des factions armées.

Le retour de la paix dans le nord du Mali et les perspectivies de concrétisation de l’ accord de paix  dit d’Alger signés le 15 Juin denier ,  seront au centre de cette visite
Le prisent Ibrahim Boubacar Keita effectue ainsi  sa deuxieme officielle  dans ce pays voisin  au  moment ou cet accord de paix est menacé avec la reprise  des hostilités entre plusieurs factions armées dans  la localité d’Anéfis, située à une centaine de kilomètres au sud de Kidal.

Sur le plan sécuritaire toujours, Niamey a redéployé   fin aout,  un nouveau contingent de 850 soldats dans le nord du  mali dans le cadre de la Mission intégrée des Nations Unies pour la stabilisation  (Minusma), en vue de combattre les groupes terroristes et recouvrer l’intégrité territoriale du pays
En novembre  dernier  lors de cette visite du président malien, le Président Issoufou Mahamadou a réaffirmé  »la communauté de destin » entre le Niger et le Mali.  »Nous sommes exposés aux mêmes menaces. Et quand le Mali est attaqué, c’est le Niger qui est aussi agressé.

Pour  le Niger, le Mali est un pays uni et indivisible, démocratique et laïc. Notre pays reste intransigeant par rapport à l’intégrité de la République du Mali, et tant que ces principes ne sont pas respectés, nous n’allons pas baisser la garde.
Nous faisons de la sécurité du Mali, comme une sécurité intérieure du Niger, le Mali et le Niger sont deux pays voisins, frères et unis par des valeurs socioculturelles et démocratiques », soulignait  Issoufou Mahamadou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here