Niger trafiquants devises : « le régime a laissé partir les trafiquants de devises parce que ce sont des commerçants

0
757

Selon Bazoum, « le régime a laissé partir les trafiquants de devises parce que ce sont des commerçants. Si on prélevait les taxes dues, ces gens-là n’auront pas beaucoup de bénéfices. Voilà pourquoi le régime a décidé de fermer les yeux sur ce trafic. Je suis personnellement intervenuu, quand j’étais Ministre des Affaires Etrangères pour faire restituer des sommes pareils à d’autres trafiquants saisies à l’Etranger, en Ethiopie par exemple….»

Questions :
– Si Bazoum trouve que payer les impôts légalement dus, va appauvrir des multimilliardaires Nigérians, comment justifie-il toute la chasse aux sorcières engagée contre nos petits colporteurs pour le paiement des impôts, eux qui avec des charges familiales colossales ont à peine de quoi renouveler leur capital dérisoire. Même les vendeuses de beignets Nigériennes ne sont pas épargnées de la corvée du paiement des taxes dues à leurs petits commerces. Nos pauvres exodants sont très souvent expoliés de leurs propres effets qu’ils voulaient amener comme cadeaux à leurs parents. Les pagnes, les savons, les appareils, rien n’est épargné.
– Si Bazoum Député, Ministre et Super Ministre depuis bientôt 25 ans, trouve que les impôts perçus sur les citoyens et plus, les trafiquants sont très élevés, pourquoi n’a-t-il pas plaidé pour la suppression de ces impôts ou leur ajustement à un niveau raisonnable, pour permettre à tous les opérateurs économiques d’en bénéficier et de booster l’environnement économique à l’échelle nationale. Il a fait des lois qui l’avantagent, pourquoi pas des lois qui avantageraient l’ensemble des citoyens opérateurs économiques.
– Les régimes dans lesquels Bazoum a servi sont-ils si indifférents à la souffrance des populations, vues les augmentations intempestives des impôts et des taxes sur toutes les opérations économiques de ce pays ?
– Bazoum et son régime sont –ils plus soucieux de la prospérité des trafiquants étrangers que des citoyens Nigériens qui ne demandaient qu’un petit allègement sur leur impôt et sur le coût exorbitant du carburant produit au Niger, sans succès ?
– Bazoum et ses collègues charlots ignorent-ils que les postes qu’ils occupent, ils le doivent à une constitution qui stipule clairement que tous les Nigériens sont égaux devant la loi. Consentir des exceptions à certains sans passer par la voie prévue par la constitution, est une violation de la loi. Ne pas intervenir pour faire appliquer les dispositions réglementaires en la matière est un acte de haute trahison du Président de la République et de tous ceux qui sont dans l’ordre, dans la hiérarchie de l’application des lois.
Par conséquent, la Justice Nigérienne doit s’autosaisir de ce dossier et à défaut tout citoyen autorisé devra le faire.
Sinon, à partir de cet instant, le Niger cesse d’exister en tant qu’Etat Souverain pour faire la Place à un espace de vie comparable à une jungle dans laquelle les droits et devoirs de chacun se mesure à la capacité de l’individu ou du groupe à résister aux pressions des autres par leurs moyens propres et/ ou à les asservir.
Cela ne doit pas faire sourire, avec ce régime mafieux, nous tendons vers cette voie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here