Niger : nouvelle attaque de Boko Haram , une quinzaine de morts

0
180

Une attaque attribuée aux éléments de la secte boko haram fait une quinzaine de civils tués dans la région de Diffa faisant frontière avec le Nigeria.

Cette attaque est survenue hier nuit et coïncide avec  la décision prise vendredi  dernier par  le gouvernement en conseil des ministres de la  reconduction de l’Etat d’urgence  dans la région de Diffa pour une période de trois mois face à la récurrence des incursions de la secte au Niger .

Alla, c’est le nom du village qui vient d’être attaqué par les éléments de la secte boko haram.

Il se situe à une trentaine de Km de la ville Diffa en territoire nigérien, au bord de la rivière komadougou yobé prés de la frontière du Nigeria.
 Selon  des sources locales,  l’incursion des éléments de la secte   est survenue tard hier nuit   et a  fait 16 morts tous des civils.
A en croire certains témoignages les 13 victimes ont  auraient été  égorgées et les trois autres tuées par balles par les membres  de la secte venus dans des pirogues et qui auraient aussitôt rebroussé chemin après leur forfait.

Le gouverneur  de la région de Diffa , le général de Brigade Abdou Kaza  se trouve présentement dans le village de Alla pour s’informer  des contours de cette énième de la secte BH  dans son entité administrative après avoir  ordonné  le ratissage  de la zone afin de retrouver  les assaillants et  leurs complices.
Il ya une semaine, un attentat-suicide a fait deux morts parmi les forces de défense et de sécurité dans un poste avancé dans la périphérie de Diffa. Les militaires  avaient riposté et tué quatre combattants insurgés qui  portaient sur eux des charges explosives.

La situation sécuritaire reste délétère le long de la frontière entre le Niger et le Nigeria du fait  du retrait  progressif des eaux de la rivière Komadougou yobé,  facilitant les incursions de  BH  et du fait la réticence du Nigeria voisin  a occupé militairement   plusieurs villages  ou les forces de défenses et de sécurité nigérienne  avaient  en mai dernier chassé les  membres  de la secte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here