Niger OIF : le fichier électoral présente des irrégularités

0
533

C’est ce qui ressort de l’audit mené par des experts de l’OIF à la demande la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI.
Pour que le fichier soit crédible,  l’Organisation Internationale de la Francophonie recommande la suppression de  323 Bureaux de vote fictifs et plusieurs milliers de doublon et de mineurs inscrits.

Le suspense a duré une semaine et dans une salle archicomble que la classe politique et les acteurs de la société civile ont suivi les  conclusions de l’audit des experts de l’OIF.
Le général Siaka Sangaré qui conduit la mission a été catégorique, il recommande la correction de nombreuses anomalies pour la crédibilité du fichier et des élections présidentielles et législatives de février prochain.
Selon le chef de mission des experts de l’OIF,les anomalies suivantes doivent être impérativement corrigées:
-323 bureaux de vote fictifs à supprimer
-plus de 25.000 doublons à extirper
-39.228 mineurs au 21 février 2016 dont la moitié ne sera pas majeure même en 2017 à extirper
-61,15% de recensés avec des simples carnets
-15% par témoignage
-7,2% avec pièces d’identité
-234872 sans lieu de naissance
-16208 sans date de naissance
Afin de prendre en compte rapidement ces anomalies,L’OIF charge l’expert Mauritanien pour aider la CENI à les corriger et suivre l’application des recommandations qui sont:
-création d’identifiant par électeur
-reprise de la numérotation des électeurs
-authentification des cartes d’électeurs.
L OIF  recommande aussi l’envoi  des références des bureaux  de vote par sms aux électeurs et la publication par internet des listes électorales avant le scrutin.
L’opposition qui  a fait de l’audit de l’OIF, une exigence se dit à présent rassurée par la voix de son porte parole Mr Ousseini Salatou.
La présidentielle couplée aux législatives est prévue le 21 février au Niger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here