NIGER: le score à la soviétique clôt la farce électorale de 2016.

0
562
Issouprn

Issouprn
BEN Zahui-Degbu écrivit  » un score à la soviétique et une parodie d’élection sont les marques d’une dictature ». Il classe dans ce qu’il appelle le top 10 des dictateurs les mieux élus comme suit:

1- Noursoultan Nazarbaïev (Kazakhstan) 97,7% ; 2- Gurbuganly Berdimuhamedow (Turkménistan)97,14% ; 3- Abdel Fattah al-Sissi (Egypte) 96,9% ; 4- Tieodoro Obiang Nguema Mbasogo 95,4% ;5- Omar El-Béchir (Soudan) 94,5% ; 6- Paul Kagamé (Rwanda) 93% ; 7- Pierre N’Kurunziza (Burundi) 91,6% ; 8- Islom Karimov (Ouzbékistan) 90,39% ; 9- Bachar el-Assad (Syrie) 88,7% ; 10- Idriss Déby (Tchad ) 88,7%.

En  » remportant  » le second tour des élections avec 92,48%( résultats encore provisoires), le président Issoufou vient de faire bouger la liste. Je vous laisse lui trouver le rang qui lui revient de droit. Remarquez bien ! Même Poutine dont on attribue au pays le label du score à la soviétique était élu en mars 2012 avec 63% « seulement » de voix et par conséquent ne peut figurer sur la liste.

Honnêtement, le score du Président Issoufou avec le boycott qu’on connaît discrédite notre pays. Force est de reconnaître que des lendemains incertains nous attendent. Comment compte-il contenir les « assauts » de l’oppositions qui vient d’annoncer les couleurs en refusant de le reconnaître comme président à partir du 02 avril prochain date de la fin de son mandat constitutionnel ? En construisant des prisons ou en augmentant la capacité d’accueil des cimetières? Pourquoi les conseillers pléthoriques de la présidence l’ont laissés embarquer dans une aventure sans lendemain au lieu de le convaincre de regarder dans le rétroviseur de l’histoire politique démocratique du Niger? « 

L’homme sage est celui qui demande conseil d’abord, car les armes on peut en trouver partout », disait le Roi Hassane II.

Que Dieu assiste le Niger !!!

Commentaire: Rien n’empêchait au PNDS de « s’adjuger » 100% des votants…

Les résultats du second tour des élections Présidentielles me rappellent un chapitre du cours de Philosophie en Terminale: Logique et Mathématiques.
Logiquement,si le PNDS s’adjugeait 100% des votants de ce dimanche 20 mars 2016,que pouvait-on contre ce résultat? quel moyen de contrôle a-t-on pour vérifier ce suffrage?
Ces questions m’emmenent à me poser la question à savoir comment l’opposition a-t-elle fait pour avoir ces chiffres sur le taux de participation qu’elle avance?
La COPA qui n’était ni dans les bureaux de vote ni à la CENI n’est pas censée avoir des résultats issus du scrutin du 20 mars 2016,logiquement!
Alors nous retombons sur mes questions précédentes:si le Président de la CENI déclare que le candidat du PNDS a raflé toute la mise,à 100% comment l’opposition et ses miltants peuvent-t-ils contester ce résultat?
Et,logiquement,le résultat devrait être ainsi puisque dans les bureaux de vote il n y a que les représentants et délégués du PNDS face aux militants du PNDS venus pour voter.Tout aussi logiquement,les PV sont conçus,remplis et signés par les seuls représentants du PNDS.
C’est pourquoi j’estime d’ailleurs que le PNDS a été si gentil(mdrrr) pour ne pas « se donner » 100% en l’absence de tout mécanisme et acteur de contrôle.
Du reste,ce n’est que mon commentaire;commentaire qui peut-être pris à contre-pied par d’autres commentaires marqués du sceau de certaines preuves politiques qui peuvent par exemple considérer que certains militants de la COPA n’ont pas respecté le mot d’ordre d’où les 8% des votants qui manquaient pour combler les 100% logiques!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here