Niger : le Mojen pour une transition politique face à la crise

0
530
Moje2n

Moje2n
Apres avoir rappelé le contexte de la tenue du premier de la présidentielle couplée aux législatives marqué selon le mouvement des jeunes pour l’émergence par  des fraudes massives avec des votes massifs des mineurs, d’achats des cartes d électeurs et de votes, des faux P.V, de corruption et d’achat de conscience , le MOJEN  dit constater que le régime en place a pris le risque de défier et de faire défier le serment confessionnel aux membres des différentes institutions en faisant valider ces résultats dont le caractère erroné n’a échappé à l’observateur national et international les plus distraits et en ouvrant la campagne électorale du 2nd tour.

Une situation inadmissiblement créée à dessein et ayant tout naturellement conduit la COPA à rejeter tous les résultats et organisation du 2nd  tour d’avance perdu par son candidat prisonnier et malade indique  cette structure de la société civile.

« Si on peut se réjouir du calme et de la sérénité ayant caractérisé cette journée du 20 mars 2016 si cela ne s’apparente pas à un mot d’ordre de pays mort avec le boycott du scrutin par l’opposition, nul besoin de perdre  du temps à énumérer les villes, villages et hameaux ayant déserté les urnes. C’est un véritable fiasco qui remet en cause la crédibilité de ce scrutin et des autorités qui en seront issues,l faut reconnaitre que la vraie crise politico-institutionnelle commencera à la fin du mandat du président sortant » » souligne-t-il.

Au regard de ce qui précède, le MOJEN exige une transition démocratique à même de réorganiser des élections transparentes, libres, inclusives et démocratiques et  appelle la communauté internationale à se mobiliser pour appuyer le Niger dans cette rude épreuve de remise de notre pays sur les rails de la démocratie.

Niger Express

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here