Niger : une Assemblee Nationale mort-née

0
316
assemblebalsa

assemblebalsa
L’opposition a brillé par son absence  en boycottant  la cérémonie officielle d’installation de la nouvelle Assemblée nationale du Niger et  a appelé à de nouvelles élections.

Seuls les députés membres des partis politiques soutenant le président Issoufou Mahamadou ont assisté à cette cérémonie organisée au Palais des congrès de Niamey, en présence des membres du Gouvernement et de quelques représentants du corps diplomatique.
A l’image de toutes les elections qui viennent de passer avec la complicité de certaines institutions et la Ceni, les resutats de toutes les consultations sont convenues d’avance et taillées sur mesure avec le Parti nigerien pour la « democratié » et le « socialisme ».
« Une dictature est un pays dans lequel on a pas besoin de passer toute une nuit devant son poste pour apprendre le résultat des élections. » nous apprend Georges Clemenceau Députe , Journaliste, Maire, Ministre français.
Poursuivant sa logique de fragilisation des institutions de la Repulbique , l’assemblee est tranformée en une chambre d’enregistrement comme pendant le parti unique .
Mr Tinni Ousséin du Pnds, le parti  au pouvoir;   un personnage effacé et sans assise sociale vient d’etre designé à la tete de l’institution pour  la messe d’une parodie de democratie.
Dans une déclaration publiée le 22 mars, l’opposition réunie au sein de la Coalition pour l’Alternance (COPA 2016) avait réitéré son refus de reconnaître les résultats des élections législatives  ainsi que le second tour de la présidentielle du 20 mars, ayant consacré la réélection du président sortant Issoufou Mahamadou.
Niger Express

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here