Vient de paraître: la longue marche d’un autodidacte du Professeur Hamadou Ousseini

0
254
PrHamadouOussieni

PrHamadouOussieni« La longue marche d’un autodidacte » est une œuvre autobiographique écrite par le Professeur Amadou Ousseini aujourd’hui à la retraite. Octogénaire, le Professeur a eu un parcours extraordinaire qui peut servir de nos jours de modèle à la jeunesse. Cet homme est un véritable « sac au dos » comme on le dirait d’un simple soldat, une recrue devenue général de l’armée par ses exploits sur le terrain de la vaillance.

Simple aide infirmier, Hamadou Ousseini deviendra par la suite un Professeur plein et enseignant à la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université Abdou Moumouni de Niamey. Cette prouesse, il l’a doit à son courage, et à sa farouche détermination à gravir par le travail bien fait et de sérieuses études. Il sera successivement aide infirmier, infirmier, infirmier d’Etat et enfin médecin. L’aide infirmier devenu médecin passera toute sa carrière dans  ce noble corps médical sans cesse assoiffé d’apprendre l’art de soigner ses prochains.

Hamadou Ousseini de son surnom Fouta que lui colla son grand-père Soumaila Mawrikoy (premier Imam de la ville de Niamey jusqu’ ‘en 1951), fit d’abord un passage à l’école coranique avant d’entrer à l’école moderne où il trébucha souvent mais arrivait toujours à se relever. Alors qu’il avait ses 7 ans bien sonnés, on lui refusa l’inscription à l’école à cause de sa petite taille. Ce n’est qu’à 8 ans en 1945, qu’il put accéder à cette précieuse institution pour devenir  plus tard Docteur  le 12 juillet 1975 après un parcours de 30 ans et put finalement décrocher le grade de Professeur d’Université.

« On nous payait 25 FCFA par jour et le salaire était payé le samedi en fin de journée car on était le libre dimanche. Je percevais 150 FCFA et gardais 25 FCFA qui suffisaient largement pour mes petites dépenses journalières y compris le ticket de cinéma que je fréquentais à l’insu  de mon père à qui je remettais le reste de l’argent.»

En dépit de nombreux obstacles qui ont parsemé son chemin, le Professeur Hamadou Ousseini n’abdiqua jamais. Il connaîtra la colonisation, les régimes de Diori Hamani et de Seini Kountché dont Il ne manqua pas de retracer certains traits liés aux tentatives de coups d’Etat, aux exactions et aux partialités des polices politiques.

En presque soixante ans de carrière, l’aide infirmier qu’il était puis le médecin qu’il devint et enfin sa consécration en Professeur , aura vécu  la gestion des grandes épidémies qui se sont succédé  dans le pays et traitées avec peu de moyens mais avec une grande efficience.

Il fut d’ailleurs le premier  médecin à jeter les bases d’une meilleure riposte à la lutte contre le Sida au Niger.

A travers cette œuvre autobiographique, le Professeur Hamadou Ousseini veut montrer à la jeunesse d’aujourd’hui comment réussir un parcours honorable en renonçant à la recherche de la facilité, des raccourcis, à la corruption, au favoritisme comme moyens d’ascension sociale. 

« La longue marche d’un autodidacte », un roman autobiographique très instructif, à lire absolument ; le vernissage est prévu incessamment.   

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here