Un nouveau camp militaire Allemand ouvert au Niger

0
185

La ministre allemande de la Défense a qualifié le Niger de partenaire stratégique “dans la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et les migrations illégales”. Près de 900 soldats allemands sont déployés dans la région du Sahel, dont 40 au Niger.

La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a ouvert dimanche un nouveau camp de la Bundeswehr à Niamey, capitale du Niger.

“Le Niger, comme le Mali et les autres pays de la région du Sahel, fait partie du voisinage européen, un voisinage confronté à des défis sans fin”, a déclaré von der Leyen. Le Niger “est un partenaire précieux, fiable et déterminé dans la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et la migration illégale dans la région”.

Au cours de sa visite, Mme von der Leyen a remis 53 véhicules de transport militaire au ministre nigérien de la Défense, Kalla Moutari, dans le cadre d’une “initiative de modernisation” visant à renforcer les capacités militaires du pays.

L’Allemagne développe également d’autres projets liés à la défense au Niger, notamment la construction d’une école de formation des officiers et l’extension de la section militaire de l’aéroport de la capitale.

Le Niger fait partie du groupe G5 Sahel (G5S), une initiative de sécurité régionale regroupant le Burkina Faso, le Tchad, le Mali et la Mauritanie. L’initiative est née de l’instabilité régionale déclenchée par une insurrection et un coup d’État au Mali en 2012.
Déploiement stratégique

Les 40 soldats allemands de la Bundeswehr en poste à Niamey, capitale du Niger, font partie du contingent du pays pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Le déploiement à Niamey consiste principalement en des troupes de l’armée de l’air et du service médical. Plus de 13 000 soldats de la paix ont été déployés dans le cadre de la mission de l’ONU.

Environ 1 000 soldats allemands sont déployés pour la mission, certains d’entre eux travaillant à la collecte de renseignements et au soutien dans la région.

En mars, Berlin a annoncé son intention de renforcer son contingent dans la mission de maintien de la paix et de continuer à soutenir la force anti-terroriste française opérant dans la région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here