Rebondissement affaire EXIMBANK : le parlement nigérien annule le prêt de 480 milliards Fcfa

0
99

Les parlementaires, ont adopté ce jeudi 6 décembre le projet de loi portant abrogation de la convention cadre de crédit signée le 30 septembre 2013 à Beijing (chine) entre le gouvernement du Niger et la Banque Export Import de Chine (EXIM BANK) d’un montant d’un(1) milliard de dollars US soit l’équivalent de 480milliards de FCFA, relative au financement de divers projets au Niger.
Après le vote dudit projet de loi , le commissaire du gouvernement, le ministre en charge des relations avec les institutions M. Barkaî Issouf a expliqué qu’il s’agit seulement d’une convention dont les closes n’ont pas été respectées, ‘’il n’a eu aucun décaissement et le gouvernement en toute responsabilité a jugé d’annuler le contrat’’, a-t-il dit avant d’ajouter que tous les projets prioritaires du gouvernement ont été réalisés par le gouvernement à travers d’autres conventions de financement. Les députés de l’opposition se sont abstenus.
Cette convention de prêt entre le gouvernement du Niger et EXIM -Bank a été l’objet de beaucoup de controverses auprès de nombreux citoyens, rappelle-t-on .

Depuis que le Président de l’Assemblée nationale, Hama Amadou a lâché le morceau le 19 octobre dernier, à l’occasion de l’interpellation du Ministre de l’Intérieur Hassoumi Massaoudou à l’hémicycle, l’affaire dite prêt Exim Bank continue à faire remuer les langues. Quel est le montant exact de ce prêt ?
Car la sortie du Ministre d’Etat, en charge du Plan et du Développement communautaire, Amadou Boubacar Cissé, à l »époque , autour justement de la question du prêt Exim Bank n’a apparemment pas convaincu l’opinion. Le mobilisateur des ressources extérieures du gouvernement de Brigi Rafini avait corrigé le tir en précisant que le montant du prêt Exim Bank est de 1 milliard de dollars et non 2 milliards de dollars comme l’avait balancé l’ex allié du Président de la République. Sur les conditions de remboursement également, Amadou Boubacar Cissé avait pris le contrepied de Hama Amadou, que c’est un prêt remboursable sur 25 ans avec 8 ans de différé, qu’il n’a jamais été question d’hypothèque sur trois ans de production de pétrole.

La rescousse de l’Ambassadeur de la République populaire de Chine au Niger, quelques jours après le point de presse du Ministre d’Etat, en charge du plan, n’a non plus clarifié la question du prêLes députés abrogent un prêt de 480 milliards de FCFA, signé entre le gouvernement du Niger et EXIM- Bank de Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here