Niger (Banque mondiale) , un endettement à risque modéré

0
1295

La dette au Niger dont l’encours est de 1985,9 milliards de FCFA en 2017 représente 44% du PIB en 2017, a détaillé la responsable de la BM.
Le Niger appartient au groupe des pays à risque modéré, toutefois les risques de détérioration de leur dette restent important, a averti La responsable des opérations de la Banque Mondiale au Niger Joëlle Dehasse, en présentant le rapport 2018 de son institution, lundi 10 décembre à Niamey.
Les facteurs de dette Publique au Niger sont liés aux importants déficits consécutifs à la chute des prix du pétrole qui ont accentué la pression sur la dette publique, a-t-elle justifié, notant ‘’en absence de réserves budgétaires suffisantes, le déficit primaire du Niger a représenté en moyenne au cours des quatre dernières années plus de 5% du PIB, et ce déficit a considérablement augmenté les besoins d’emprunt et l’accumulation de dette publique’’.
De plus, le Niger a enregistré d’important déficit du compte supérieur à 15% en moyenne depuis 2010, accroissant encore ses besoins de financement extérieur, a précisé Mme Dehasse, relevant que la composition de la dette extérieure publique au Niger a évolué : la part de la dette multilatérale a diminué tandis que la part de l’endettement de marché et des nouveaux créanciers bilatéraux a augmenté, accroissant le coût et le risque de la dette publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here