Le chef de file de l’opposition appelle à la décrispation du climat politique au Niger

    0
    391

    Malgré ses ennuis judiciaires qu’il qualifie de complots politiques, l’opposant en exil Hama Amadou a été désigné candidat à l’élection présidentielle de 2021 par les deux factions de son parti, le Mouvement démocratique nigérien (Moden Lumana Africa).

    Le chef de file de l’opposition a appelé les deux factions ont tenu des congrès rivaux simultanés dimanche à Niamey et à Dosso (sud-ouest) à la sérénité.

    Hama Amadou avait battu  campagne en prison et  qui était le challenger du président Issoufou    au second  tour en 2016 a appelé aussi le régime à plus  à la décrispation du climat politique à l’unité nationale pour faire face aux défis actuels. 

    Malgré  la crise qu’il traverse ; les deux factions du Moden Lumana Africa  ont  drainé du monde et plébiscité  au cours leurs assises le chef  de file de  l’opposition Hama Amadou, en exil depuis 4 ans  comme  candidat aux  prochaines élections présidentielles de 2021.

    Le président intérimaire de Lumana  considéré comme démissionnaire d’office par les autres membres du bureau politique national  a organisé  en signe de protestation un congrès bis   à Dosso  à 140 km de Niamey. 

    Dans un discours projeté  à l’intention des congressistes de la capitale dont il dit reconnaitre la légitimité, Hama Amadou a appelé à la sérénité entre les deux camps.

    Condamné à un (1) an de prison, dans l’affaire dite des « bébés importés »  qu’il qualifie de procès politique  le chef de l’opposition a  invité le régime à la décrispation pour faire face aux défis actuels.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Please enter your name here