Niger :TREE AID lance un programme « Plantons utile, une famille, un bosquet »

0
659

Environ cent mille hectares de terres se dégradent chaque année au Niger selon le Ministère en charge de l’Environnement.

Les nigériens sont invités chacun à planter un arbre pour lutter contre la désertification.

Nous sommes ici dans le village de Djagoga dans la commune de Tamou, département de Say, région de Tillaberi.

Cette forte mobilisation  de la population à l’occasion de la fête de l’indépendance couplée à la 44eme Edition de la fête de l’arbre est à l’initiative des autorités communale et départementale avec l’appui de l’ONG TREE AID  à travers son projet  Réhabilitation de l’Ecosystème du Paysage Parc du W au Niger.

« Plantons utile, une famille, un bosquet » est le thème retenu par ce projet au cours de cette cérémonie de lancement des activités de plantation et de restauration  des espaces dégradés dans ses villages d’intervention.

En remettant les plants aux populations bénéficiaires, le maire de la commune de Tamou  Yacouba Diallo   les a invités à faire du  thème «  une famille, un bosquet » une réalité.

Huit milles plants sur 20 000, à hautes valeurs nutritives dont le Moringa et le Baobab issus des pépinières mises en place par le projet ont été officiellement remis aux populations pour la réalisation des bosquets. Les 12 000 autres plants dont l’acacia seront plantés sur les sites de récupération de terres

Selon le coordonnateur du projet Réhabilitation de l’Ecosystème du Paysage Parc du W au Niger  le lieutenant-colonel Boubacar Gagadé, le choix des espèces a été fait de façon inclusive avec  la participation de la communauté.

320 ménages bénéficient chacun de 25 plant de Moringa et de Baobab pour faire chacun un bosquet.

Nous saluons cette initiative, ici les gens peuvent s’en passer du mil pour acheter les feuilles  de Baobab nous nous engageons à tenir compte des recommandations du projet pour la mise en œuvre des activités  ont souligné les bénéficiaires.

Selon le coordonnateur du Projet Boubacar Gagadé, le Moringa et le Baobab peuvent contribuer à l’alimentation des populations et générer des revenus par leur commercialisation et ce faisant à lutter contre la pauvreté 45 jours seulement après leur plantation.

Le projet «  Réhabilitation de l’Ecosystème du Paysage Parc du W au Niger » a aussi procédé au lancement des travaux de récupération de terres dégradées  dans ces zones d’intervention et leur transformation en terres agricole et pastorale par le cash for work tout en appuyant les communautés en matériels aratoires.

Une initiative appréciée par les habitants du village de Djagoga sont les sols sont envahis ici par le sida cordifolia.

Lancé officiellement le 15 novembre 2018  à Say, l’objectif de TREE AID à travers le projet «  Réhabilitation de l’Ecosystème du Paysage Parc du W au Niger », est de contribuer à la conservation et à la préservation de la biodiversité dans et autour de la réserve du biosphère du w.

Il est mis en œuvre avec l’appui financier du département britannique pour l’environnement, l’alimentation et les affaires rurales à travers l’Initiative Darwin et l’Ong locale cogestion des zones humides pour une durée de trois ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here