Niger, 10ème Edition de la Journée Mondiale de l’Aide Humanitaire sous le thème ‘’Célébrer les Femmes Humanitaires’’

0
969

Le Premier Ministre Brigi Rafini, a présidé ce vendredi 16 août 2019 à SATARA dans la Commune de Simiri département de Ouallam, le lancement officiel de la 10ème édition de la journée Mondiale de l’Aide Humanitaire sous le thème « Célébrer les Femmes Humanitaires ».
Dans son Allocution, le Premier Ministre a tout d’abord transmis les salutations les plus fraternelles du Président Issoufou Mahamadou à la population de Simiri.
En effet, « le Président Issoufou apprécie hautement votre ardeur au travail et votre détermination à contribuer au développement national comme en témoigne l’aménagement et la mise en exploitation du site Agropastoral de SATARA », a-t-il indiqué.
‘’Vous avez réussi vaillamment à dompter des plateaux rocailleux et improductifs pour en faire des zones d’exploitations agricoles et ce bel exemple d’engagement doit faire école sur l’ensemble du territoire nigérien‘’, a ajouté Brigi Rafini avant de poursuivre « loin d’être un simple rituel, cette journée est une réelle opportunité pour renforcer le plaidoyer en faveur des personnes en détresse, mais aussi une occasion pour célébrer la solidarité communautaire au-delà de l’hommage que l’on rend aux acteurs humanitaires de par le monde, ceux-là mêmes qui travaillent sans relâche au quotidien à protéger et à sauver des vies ».
Pour le premier ministre, le thème de cette 10ème édition est tout un symbole, en effet il est le symbole du courage et du dévoiement des femmes qui consacrent leurs vies à la protection des plus faibles. Ces femmes qui bravent souvent le danger en temps de conflit ou de catastrophe naturelle pour apporter des réponses aux besoins de base des personnes en détresse.
‘’C’est la femme qui donne la vie, elle est certainement celle qui à la vocation à sauver la vie, voilà pourquoi nous devons rendre un hommage mérité à ces femmes humanitaires tout particulièrement ‘’, a déclaré le Premier Ministre
Pour le cas de notre pays, il faut noter que depuis 2 ans il fait face à d’importants défis humanitaires. A l’insécurité alimentaire, la malnutrition et l’afflux des réfugiées des pays voisins, se sont malheureusement ajoutées les conséquences humanitaires de l’activisme du groupe Terroriste Boko Haram dans le Bassin du Lac Tchad, a fait savoir Brigi Rafini.
Ce site de SATARA est porteur d’espoir et c’est de ce genre de projet que le Niger a vraiment besoin, il est donc nécessaire que des ressources conséquentes soient mobilisées dans le cadre de la coopération avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux.
Il a enfin salué l’implication des ONG nationales et internationales, du mouvement de la croix rouge et du croissant rouge et du système des Nations Unies qui ont poursuivi leurs assistances à ces populations.
Pour sa part, la Représentante des Partenaires techniques et financiers Mme Lonete Denisa Elena Ambassadrice de l’Union Européenne a indiqué que grâce à la médication des humanitaires, entre 1 et 2 millions de personnes reçoivent une assistance alimentaire d’urgence chaque année, plus d’un million d’enfants sont affectés chaque année par la malnutrition aigüe dont au moins 350 000 sous la forme la plus sévère avec un risque très élevé de mortalité sans prise en charge immédiate.
Ensuite plus de 450 000 personnes réfugiées retournées et déplacées internes reçoivent une assistance humanitaire dans tous les secteurs de base.
La représentante des ONG, Mme Rasha Muhrez, a quant à son tour indiqué que cette journée est commémorée en souvenir des victimes de l’attentat perpétré contre la maison des nation Unies à Bagdad le 19 aout 2003.
En plus de son caractère commémoratif, cette journée mondiale de l’aide humanitaire, est mise en profit pour réfléchir et partager des expériences sur les interventions humanitaires, afin d’assurer une amélioration continue des réponses qui sont apportées aux différentes crises dans un monde en perpétuel changement, a ajouté Mme Rasha.
Auparavant le gouverneur de la Région de Tillabéry et le Maire de la Commune de Simiri ont tour à tour pris la parole pour souhaiter la Bienvenue à leurs Hôtes.
Notons qu’une enveloppe symbolique d’un (1) Million de FCFA a été remise au groupement des femmes de SATARA par le Premier Ministre.
La cérémonie s’est déroulée en présences des membres du gouvernement, des présidents des institutions de la République, des honorables députés nationaux, des honorables chefs traditionnelles des membres du corps diplomatique, des Forces de défenses et de sécurité, des chefs des agences du système des Nations Unies, des chefs de mission des ONGs nationales et internationales et du mouvement de la croix rouge du gouverneur de la région de Tillabéry, du Préfet du département de Ouallam, du Maire de la commune de Simiri, des travailleurs Humanitaires et de plusieurs autres invités.
ADA/MHM/ANP 058 Aout 2019

Le président de la CENI rencontre les représentants des partis politiques pour faire le point sur les préparatifs des élections générales de 2021
Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Me. Souna Issaka a rencontré à Niamey ce vendredi 16 Août 2019, les représentants des partis politiques avec pour objectif la présentation du chronogramme du cycle électoral.
Certains partis politiques de l’opposition n’ont pas pris part à la rencontre,
Le président de la CENI a d’abord rappelé que cette rencontre avec les acteurs majeurs du processus électoral que sont les partis politique tout bord confondu, est la suite logique de celle qu’ils ont organisé en Mars 2019 sur invitation du Premier Ministre, Président du Conseil National du Dialogue Politique au siège du CNDP.’’ Notre institution poursuit au quotidien la mise en place de sa mission de préparation, d’organisation et de déroulement du cycle électoral’’, a déclaré M. Sounna Issaka.
Selon lui, cette rencontre aura pour menu la présentation des audiences foraines, les préparatifs de l’enrôlement biométrique, le chronogramme des activités de la CENI, la coopération avec les partenaires aux élections.
Pour les audiences foraines, Me Souna Issaka a précisé que la CENI poursuit depuis plusieurs mois en concertation avec le ministère de l’intérieur et celui de la justice sur financement prioritairement public.
Il s’agit en particulier de ceux concernés par l’enrôlement biométrique, c’est-à-dire les électeurs âgés de 18 ans accompli, les personnes des deux sexes émancipés par le mariage, ainsi que toutes celles qui atteindront la majorité électorale à la date des échéances électorales à venir.
M. Sounna Issaka a indiqué qu’après les 5 mois d’exécution, l’évaluation des audiences foraines a été concluante ; des missions de suivi évaluation organisées sur le terrain à l’image de celle d’Avril 2019 ont déterminé la pertinence et les effets positifs suivants : premièrement 5.107.000 actes de naissance ont été déclarés pour un taux qui représente 86,4% de la prévision, 103.100 actes de mariage déclarés pour un taux qui représente 10, 3% de prévision, 81.700 décès déclarés dont le taux s’élèves à 82% de prévisions ; le taux de remise des pièces d’état civil aux bénéficiaires est de 87, 2% au niveau national.
« C’est pourquoi il a été décidé de poursuivre les audiences foraines jusqu’à la fin de l’enrôlement biométrique avec le dessein affiché de permettre au plus grand nombre possible de citoyens, d’obtenir leur pièce d’état civil facilitant aussi un enregistrement régulier et facile sur les fichiers électorale biométrique » a annoncé le président de la CENI.
Selon Me Souna Issaka, la CENI est en train de prendre toutes les dispositions pour que tous les actes enregistré soient effectivement remis à leurs titulaires avant le démarrage de l’enrôlement biométrique. Au plan opérationnel, a-t-il dit, la CENI et l’opérateur technique sont en mesure d’annoncer les informations suivantes : les formalités administratives et techniques de préparation sont achevées dont 3500 kits d’enrôlement prévus au contrat ont été livrés à la CENI qui a procédé à leur vérification quantitative et qualitative ; 200 de ces kits d’enrôlement sont dédiés à la formation de tous les personnels d’enrôlement biométrique.
Il a expliqué que la CENI procèdera en collaboration avec le titulaire du marché à savoir la société « Gem alto » à la formation de toutes les catégories de ce personnel d’appui.
Me Souna Issaka a ajouté que cette formation à l’issue de laquelle sera définitivement recruté le personnel d’appui à l’enrôlement a déjà commencé ce jour(16 aout) et se poursuit jusqu’au 14 septembre 2019 dans trois sites de formation retenus à cet effet à savoir le site de Niamey pour Niamey, Dosso et Tillabéry et le site de Zinder pour Zinder, Maradi et Diffa.
Apres la formation, le personnel sélectionné sera déployé sur le terrain dans le cadre du démarrage de l’enregistrement des électeurs prévu pour le 1 er octobre 2019 dans la Zone 1 à savoir Agadez, Tahoua, Tillabéry et Dosso pendant 90 jours.
Le président de la CENI a rappelé que le Niger se déploie sur une superficie de 1267 000 km² et compte une population estimée à plus de 20.000.000 d’habitants.
« Cette superficie a été pour le besoin de la cause divisée en deux Zones de quatre régions chacune, 18647 centres d’enroulement identifiés dont 18400 à l’intérieur et 2047 à l’extérieur ; 3500 kits dont 3000 valises et 500 tablettes seront déployés. L’enrôlement en vue de l’établissement de la liste électorale concerne une population estimée à 4.921.772 pour la zone 1 et 4.829.690 pour la Zone 2 et pour des raisons pratiques les différentes régions ont été subdivisé en 5 aires chacune ».
Après avoir présenté le Chronogramme des élections du cycle électoral, le président de la CENI a assuré que « tout sera mis en œuvre pour rester dans le délai constitutionnel et légal de l’organisation des scrutins à venir».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here