Niger: le National Democratic Institute (NDI) lance un forum sur la limitation constitutionnelle des mandats présidentiels en Afrique

0
396

La tendance est  à la limitation des mandats en Afrique selon le président nigérien Issoufou Mahamadou  qui a solennellement annoncé de respecter la constitution qui limite à deux, le nombre de mandats au Niger, 

Le président nigérien a profité de cette tribune pour mettre en garde ses pairs sur les dangers de la longévité au pouvoir.

« Le peuple aspire au changement de manière périodique et la limitation de mandats lui offre cette opportunité. » a-t-il poursuivi

Selon l’ancien Président du Benin et vice-président d’Afrika Forum, Nicéphore Soglo a, lui indiqué que ‘’malheureusement dans les Etats de la CEDEAO et de l’Union Africaine cette thématique suscite encore des soulèvements.

‘‘En Afrique, 35 pays limitent les mandats, 12 n’ont aucune limitation, six ont aboli la limitation et deux ont modifié la limitation’’.

C’est pourquoi nous espérons et nous voulons que ce sommet ait pour objectif de promouvoir les principes de la gouvernance démocratique et de l’alternance pacifique du pouvoir exécutif tel que stipulé dans les constitutions des différents pays africains’’ avant d’ajouter que ‘’ce sommet se voudra également un lieu d’échange des bonnes pratiques et de réseautage parmi les participants’’.  
En prenant la parole à cette occasion, le Directeur Afrique du NDI, Monsieur Christopher Fomunyoh a tenu à féliciter le Président Issoufou Mahamadou pour avoir accepté de présidé cette cérémonie d’ouverture du sommet.

Les chefs d’Etat qui s’engagent à respecter la limitation doivent s’atteler aussi à organisé des élections transparentes  insiste pour sa part l’ancien président nigérien est leader de l’opposition Mahamane Ousmane. 

Plusieurs anciens chefs d’états, des constitutionalistes de renommée mondiale sont à Niamey dans le cadre d’une Conférence internationale sur le Constitutionalisme et la Consolidation de la Démocratie en Afrique.

Nicéphore Soglo du Benin, Goodluck Jonathan du Nigeria, Mahamane Ousmane, ancien président du Niger, ainsi que l’ancienne présidente du Liberia Ellen Johnson Searlef sont invités à la réunion.

 Organisée par le National Democratic Institute (NDI) cette rencontre  sera marquée par l’adoption d’une déclaration dite Niamey  pour soutenir  la limitation des mandats et  mettre aussi fin à l’organisation des élections truquées en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here