Niger Maladies Tropicales Négligées : synergie d’actions face aux défis à relever

0
972

Credit photo Centre Carter Niger un groupe opéré du Trichiasis Garin Mallam /Tessaoua

Le Ministère de la Santé Publique multiplie les initiatives   pour   souscrire aux engagements pris en matière de lutte contre les maladies tropicales négligées au Niger à l’horizon 2025.

 Une réunion de coordination, qui regroupe les cadres centraux, les points focaux des directions régionales et les partenaires financiers et techniques, vient d’être ouverte à Liboré dans le département de Kollo.

Selon les statistiques établies le Ministère de la Santé Publique 72 districts sont endémiques aux géohelminthiases, 69 districts à la schistosomiase,65 districts endémiques au trachome,54 districts à la filariose lymphatique et 10 districts étaient endémiques à l’Onchocercose.

La vision du Ministère de la Santé est « Un Niger libéré du fardeau des MTN » avec pour mission d’intensifier la lutte contre les Maladies Tropicales Négligées en vue de leur contrôle, leur élimination ou leur éradication.

Les interventions couvrent les 8 régions du Niger et tous les districts sanitaires du pays (couverture géographique de 100%) et toutes les couches de la population sont ciblées en fonction de la maladie.

La réunion qui durera deux jours, du 21 au 22 janvier 2020, vise   selon Dr Alfari Aïchatou Coordinatrice du Programme MTN au Ministère de la Santé Publique à rappeler les stratégies et à   partager les informations sur la situation de la lutte contre les MTN, répertorier les districts sanitaires éligibles pour le traitement de masse en 2020, les défis et les perspectives  et échanger  enfin sur l’organisation de la campagne prochaine MTN.

L’OMS qualifie de « maladies tropicales négligées », un ensemble de 17 maladies qui touchent principalement les populations les plus pauvres, qui vivent dans des régions rurales reculées, dans des bidonvilles ou dans des zones de conflit.

Elles sont entretenues par la pauvreté, touchent presque exclusivement les populations démunies des pays en développement.

Parmi ces maladies on peut citer la rage, le trachome cécitant, les tréponématoses endémiques, la lèpre, la trypanosomiase humaine africaine (ou maladie du sommeil), la dracunculose (maladie du ver de Guinée), les trématodoses transmises par les aliments, la filariose lymphatique, l’onchocercose (ou cécité des rivières), la schistosomiase (ou bilharziose) et les géohelminthiases (ou vers intestinaux).

De ces vingt pathologies, quatre sont ciblées pour élimination, il s’agit du trachome, de la maladie du sommeil, la lèpre et la filariose lymphatique d’ici à 2025 selon Dr Alfari Aïchatou Coordinatrice du programme MTN au Ministère de la Santé Publique.

Selon  Dr Kadri Boubacar Coordonnateur Adjoint du Programme Nationale de Soin Oculaire   les actions s’intensifient conformément aux directives l’OMS. Optimiste ,Il nous reste à opérer  au Niger 8540 personnes du trichiasis au qui est une complication du trachome  et qui rend aveugle une intervention au niveau de la paupière affectée a-t-il confié.

 Si le Programme National de Soin Oculaire ( PNSO) bénéficie des appuis financiers du Centre Carter, de HKI , Lions Club et World vision, il n’en est pas de même pour certains programmes qui manquent  suffisamment de moyens financiers.

De l’avis des analystes la lutte contre les Maladies Tropicales Négligées   fait face à une insuffisance   voir une rareté de ressources financières. Ce qui justifie les actions de plaidoyer tous azimuts entreprises par le Ministre de la Santé Publique Dr Idi Illiassou Mainassaré en vue d’atteindre les objectifs que le Niger s’est fixé à l’horizon 2025.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here