Lancement officiel des activités du Projet Appui à la Gestion des Ressources Naturelles de la Réserve de Termit-Tintouma

0
933

 La Réserve naturelle nationale naturelle de Termit –Tintouma , faut-il le préciser,  s’étend sur une superficie de 97.000 km2 située  à cheval entre la région d’Agadez et de Zinder.

Le Ministre d’Etat, Ministre en Charge de l’Intérieur, M. Bazoum Mohamed, Parrain de la Réserve naturelle  nationale Termit – Tintouma, et le Ministre  de l’Environnement Almoustapha Garba ont co-présidé Mercredi 29 Janvier dans le village de Dangoumi, situé à 200 km  au Nord – l’Est de Tesker  la cérémonie de lancement des activités du projet d’Appui à la Gestion des Ressources naturelles de la Réserve Termi-Tintouma à travers une délégation de gestion signée entre le Gouvernement du Niger et l’ONG Française Noé sur financement de l’Union Européenne et l’Agence Française de développement (AFD).


En route pour le massif de Termit , la délégation ministérielle a marqué un arrêt au niveau du site  ‘’Autruches du koutous’’ à Kellé (département de Gouré)  qui renferme une superficie de 76,4 ha et alimenté par une centaine de panneaux solaires.

Ce site abrite une  trentaine d’individus en voie de disparition  dans la  perspective de les introduire dans la réserve de Termit, leur habitat naturel.

La conduite des activités du projet a été confiée à l’ONG Noé qui prend désormais en charge.
La plus grande réserve naturelle nationale de Termit –Tintouma est constituée de  plusieurs espèces animales et végétales protégées et menacées d’extinction.

La convention accorde à Noé un mandat de 20 ans pour la gestion de la réserve mise en péril par le braconnage et la déforestation.
Pour le Représentant Pays de l’ong Noé, Abdoulaye Harouna, la ‘’gestion d’une aire protégée nigérienne permettra sans nul doute de pallier aux menaces qui compromettent la sauvegarde de la faune.


Pour réussir la mission, une équipe de gestion de la réserve a été formée et sera conduite par M. Pascal Legrand Jacques qui a décliné devant la délégation ministérielle, les différentes activités qui seront menées dans le cadre de la protection de la Réserve  naturelle nationale de Termit-Tintouma.


La faune sauvage de la Réserve est encore présente mais fortement menacée.


C’est pourquoi, les partenaires au développement dont l’Union Européenne et l’AFD  qui ont mobilisé 8 Millions d’Euros, soit 5 Milliards et demi de FCFA ont réaffirmé leur engagement à accompagner le Niger pour relever les défis.
Dans son intervention, le Ministre en charge de l’Environnement M. Almoustapha Garba a mis l’accent sur la nouvelle limite cohérente de la Réserve qui prend en compte les préoccupations des partenaires au développement.
Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur  a rappelé à l’équipe de gestion du projet les attentes de tous les acteurs après deux années de mise en œuvre du projet.
‘’Si sur deux ans , nous maintenons ces espèces ,nous les sauvons ,nous ferons le pari de les sauver définitivement  plus tard,’’ a-t-i conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here