Le Niger lève 117 milliards Fcfa d’eurobonds sur le marché financier

0
811

 Le Niger vient de lever  la somme de 117 milliards de Fcfa  sous forme d’emprunt auprès d’une banque internationale avec une garantie fournie par l’Agence  pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ATI-ACA).

Cette levée de fonds, la première du genre en eurobonds  suite à un  Roadshow tenu à Londres en novembre dernier,  servira indique-t-on  à réduire  la charge du service de la dette et poursuivre dans la foulée  la mise en œuvre de son Plan de Développement Economique et Social (PDES) 2017-2021.

Cet emprunt, d’une maturité de 10 ans,  assorti d’un coupon exceptionnel de 5%   est  sensé  destiné  à rembourser  un ensemble de titres publics aux maturités  courtes  émis sur le marché financier  et monétaire régional.

De l’avis de certains analystes, le Niger a tout à gagner à faire ses levées de fonds au niveau de l’UMOA-Titres  dont les taux d’intérêts sont plus soutenables.

 Le dynamisme de cette institution de l’UEMOA est reconnu sur le plan international et constitue un gage de sureté pour les économies de la sous-région.

 En effet, les taux d’intérêt des eurobonds sont souvent exorbitants pour les pays africains. Ils avoisinent 6 à 7% et peuvent dans certains cas franchir la barre des 8%.

En 2018, le Nigeria son voisin du sud  a décidé d’abandonner les eurobonds qui sont jugés trop chers.

Un eurobond ou euro-obligation est un emprunt émis en commun par les pays de la zone euro sur les marchés.

Concrètement, les eurobonds consistent à mutualiser, à l’échelle européenne, la dette des pays de la zone euro. Les pays mettent en commun leur dette, et la remboursent ensemble, en émettant ensemble ce que l’on appelle des obligations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here