Niger détournement fonds armement : le gouvernement annonce des sanctions

0
719

Devant les supputations que suscite au niveau de l’opinion nationale, l’audit mené au niveau du Ministère de la Défense nationale, le gouvernement tient  à apporter les clarifications suivantes

Le gouvernement rappelle que l’équipement et l’amélioration des conditions de vie et de travail des Forces de Défense et de Sécurité constituent un axe majeur des priorités de son programme. De toute leur histoire, jamais les Forces de Défense et de Sécurité de notre pays n’ont été aussi bien équipées.

Ces efforts se poursuivent comme en témoignent les décisions récemment prises par le Conseil des Ministres sur l’institution d’un fonds WAQF en faveur des veuves et orphelins. Du reste pas plus tard que le 23 février dernier ont été réceptionnés deux nouveaux hélicoptères de combat qui s’ajoutent à la flotte existante renforçant  ainsi les capacités opérationnelles et de poursuite de nos forces armées. Deux autres hélicoptères de combat envoyés en révision, seront de retour dans les prochains jours.

Une part substantielle du budget de l’Etat est consacrée à cet effort, ce qui a permis à notre armée de se classer parmi les meilleures armées de la sous-région et d’assurer avec efficacité sa mission de protection de l’intégrité de notre territoire et de la sécurité des personnes et des biens. Le gouvernement veille à ce que les ressources budgétaires allouées aux Forces de Défense et de Sécurité soient utilisées de manière optimale.

C’est d’ailleurs dans le but d’améliorer l’efficacité de la dépense, que le Président de la République, Chef Suprême des Armées a instruit l’Inspection Générale des Armées et de la Gendarmerie de mener un audit de la gestion des marchés du Ministère de la Défense Nationale. Cet audit, le premier du genre, a relevé des insuffisances dans les procédures de passation des marchés ainsi que dans le suivi de leur exécution et a formulé des recommandations.

Sur la base de ces recommandations, le gouvernement décide :

1-de faire rembourser les montants indûment perçus soit en raison de surfacturation soit au titre des paiements de service et livraisons non effectués ou partiellement effectués ;

2-de transmettre aux tribunaux compétents les dossiers des fournisseurs qui refuseraient de s’exécuter ;

3-de prendre les sanctions administratives appropriées à l’endroit des agents publics incriminés et de renforcer en compétence l’administration des marchés du Ministère de la Défense ;

4-de réviser les procédures de passation des marchés qui, pour raison du secret défense, ne font actuellement pas l’objet de publicité, ni de communication en conseil des ministres.

Le Président de la République, Chef Suprême des Armées et le Gouvernement veilleront à ce que le travail d’assainissement commencé aille jusqu’à son terme. Ils ne céderont à aucune menace, aucune pression, ni à aucun chantage. Ils rassurent les Forces de Défense et de Sécurité de tout mettre en œuvre pour continuer à les équiper des moyens adéquats et à créer toutes les conditions leur permettant l’accomplissement de leur mission de protection de l’intégrité du territoire ainsi que celle des personnes et des biens. Ils les félicitent pour les succès  récemment enregistrés dans la lutte contre le terrorisme

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here