Fermeture frontières : les Nigériens bloqués au Maroc sont dans des conditions pitoyables

0
600

La situation des nigériens bloqués à l’extérieur du fait de la pandémie du Covid 19 se détériore.  Ils vivent dans plusieurs pays dans des conditions délétères et critiques. Il faut craindre le pire si rien n’est fait pour les rapatrier dans les prochains jours.

Ils seront des SDF (Sans Domicile Fixe) faute d’argent et menacés d’expulsion dans les hôtels qui ont commencé à les menacer.

Dans un communiqué en forme de cri de cœur dans le site Niger Express a reçu il y a quelques instants une copie, les nigériens bloqués au Maroc appellent le Président de la République à faire diligence pour qu’ils puissent rentrer au bercail.

« Monsieur le Président de la République du Niger Issoufou Mahamadou, père de tous les Nigériens, nous sommes des Nigériens bloqués au Maroc depuis la fermeture des frontières à partir du 12 Mars 2020 due à la pandémie du Covid19 » indiquent-ils. 

Ils sont au nombre de 35, composés de femmes, hommes et enfants dont certains sont là pour des raisons professionnelles (missions, études …) et pour de raison de santé parmi lesquels un enfant de 9ans et un vieux de 64 ans. 

Après un mois d’attente dans de conditions difficiles (stress avec des gérants d’hôtels qui nous demandent de quitter pour non payement, froid pour les sans abris, faim pour manque de ressources.)  ils demandenet au Père de la Nation une assistance à l’image des autres Nations. 

La conséquence de cette situation ont-ils souligné est qu’ils ont enregistré deux (02) décès un homme et une femme dont le rapatriement des corps s’impose.

La plupart d’entre eux sont des chefs de famille ne pouvant assurer nos obligations à distance. Parmi eux, figurent deux médecins dont les postes restent vacants en ce temps de crise sanitaire où l’on a le plus besoin d’eux. 

« En fait, nous avons decidé de lancer ce cri de cœur à travers les canaux dont nous disposons pour être mieux entendu parce que, tenez-vous bien nous avons déjà essayer la voie diplomatique, c’est à dire qu’après avoir constitué une plateforme des Nigériens bloqués au Maroc, nous avons rendu compte officiellement à l’ambassade du Niger à Rabat pour faire part de notre situation à l’autorité compétente » souligne le communiqué.

« Patience et patience encore, aucune réponse concrète ne nous a été proposée alors que nous vivons l’extrême calvaire. Nous allons tous périr un à un pas du covid 19 mais plutôt du froid et de la faim » peut-on pathétiquement lire dans leur communiqué.

Nul doute que les autorités entendront et réagiront promptement à leur appel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here