Niger : début du ramadan sur fond de pandémie

0
286

Les musulmans du Niger, à l’instar de ceux de plusieurs pays de la communauté musulmane, entament vendredi le jeûne de ramadan dans un contexte sanitaire particulièrement préoccupant en raison de la propagation du COVID-19, a indiqué jeudi soir le Premier ministre Brigi Rafini dans un message sur la télévision publique.

Le Niger, qui a enregistré son premier cas d’infection au COVID-19 le 19 mars dernier, compte à ce jour 671 personnes déclarées positives, parmi lesquelles 391 sont en cours de traitement, 256 sont sorties guéries et 24 sont décédées, selon un bilan officiel rendu public jeudi soir.

« C’est tenant compte de cette terrible réalité », a déclaré Brigi Rafini, « que le gouvernement nigérien a adopté plusieurs mesures de prévention parmi lesquelles la distanciation sociale et l’interdiction d’accès aux lieux de culte, en l’occurrence les mosquées pour les prières collectives ».

Par ailleurs, les autorités ont décidé mercredi d’alléger le couvre-feu pour les habitants de Niamey, la capitale, en le ramenant sa durée de 21h (20h GMT) à 5h (4h GMT), mais les prières restent toujours interdites dans les mosquées.

« Nous sommes face à un défi majeur, un défi qui appelle de notre part plus de lucidité, plus de rationalité, et surtout plus de compréhension », a lancé le chef du gouvernement. Xinhua

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here