L’Assemblée entérine la loi sur l’interception de certaines communications émises par voie électronique au Niger

0
191

Malgré la désapprobation de l’opposition et une frange importante de la population , l’Assemblée Nationale a adopté , ce jeudi 29 mai 2020 en l’absence des députés de l’opposition parlementaire, l’interception de certaines communications émises par voie électronique au Niger, un projet de loi objet de vives polémiques
Pour l’opposition parlementaire, cette loi est liberticide en ce qu’elle prive les Nigériens et ceux qui vivent au Niger de toute vie privée dans leurs communications.

 « L’interception des correspondances des citoyens, même autorisée par la loi, doit être l’exception, et surtout motivée par de lourdes présomptions sur un individu ». Or, a-t-il indiqué, cette loi, tout en se voulant systématique, « compte en faire la règle » indiquent
le texte a recueilli  104 votes favorables sur les 171 , les députés de l’opposition ont boycotté la plénière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here