Produits phytosanitaires frelatés au Ministère de l’agriculture : Le Gouvernement entend sévir déclare le Ministre Mahaman Elh Ousmane

    0
    642
    Image au Centre

    Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, le Colonel Mahaman Elh Ousmane s’est rendu, dans la matinée de ce lundi 13 novembre 2023, au magasin de la Direction Générale de la Protection des Végétaux de Soray (environs de Niamey), devant réceptionner et conserver les produits destinés à l’agriculture.

    Image au Centre
    Image au Centre

    L’objectif de cette visite ministérielle est d’aller et confirmer la non-conformité des pesticides entreposés dans ces magasins dont l’utilisation aurait des conséquences désastreuses sur les cultures et la vie des populations. Ces pesticides ont été reçus et conservés dans ce magasin qui reçoit le maximum de produits qui sont par la suite repartis à l’intérieur du pays. Il est le magasin central dont le Niger dispose aujourd’hui.

    ‘’Nous sommes là aujourd’hui pour confirmer que ces produits sont effectivement frelatés, donc non conformes, avec des bidons dont certains sont venus à moitié scellés, non scellés et d’autres  qui sont pratiquement vides’’ a relevé le Colonel Mahaman Elh qui a fait remarquer que le magasin, qui ‘’n’est pas du tout bien entretenu, contient des produits aussi dangereux et mal entretenus’’.

    A cet effet, a rappelé le Ministre de l’agriculture, cette situation a fait l’objet ‘’d’une communication du ministère de l’agriculture le 3 novembre dernier au conseil des ministres suite à laquelle, des instructions fermes  ont été données au ministre de la justice par le Chef de l’Etat,  pour faire la lumière sur l’affaire, car un peu moins de 20 milliards de francs CFA ont servi à commander et livrer par des fournisseurs nigériens ayant reçu le  marché  qu’on aura à identifier’’.

    A ce sujet, ‘’il y a trois à quatre responsabilités dont les fournisseurs, le comité de réception, la direction générale ayant réceptionné et les convoyeurs qui ont amené jusqu’à l’intérieur’’ a indiqué le ministre de l’agriculture félicitant ainsi ‘’les directeurs régionaux qui ont pu identifier à temps ce produit, faute de quoi, à ce jour, on aura ni récolte, ni champs et cela pouvait même mettre la santé humaine en danger’’.

    Avec ce genre de comportement, ‘’c’est l’économie du pays qui est mise en danger car nous savons tous que la majeure partie de l’économie nigérienne est basée sur l’agriculture’’ a-t-il dénoncé notant que pendant cette transition, ‘’on va veiller à ce que les commandes soient conformes car on ne peut pas permettre à des gens tout simplement parce qu’ils veulent de l’argent de faire cela et des dispositions sont déjà prises pour que tous ceux qui ont une main mise dans cette affaire soient sévèrement punis’’.

    Enfin, le ministre a instruit le nouveau directeur général, M Issa Mano, nommé en conseil des ministres dernier, à ‘’prendre des dispositions  pour voir comment construire très rapidement un magasin aux normes, sauver les produits conformes, les ranger, les transvaser et les conserver’’.

    Pour les produits non-conformes, le ministre a ordonné de les  faire ‘’dégager et les conserver dans un lieu en attendant que la justice se charge de l’enquête’’.

    DBZ/AS/ANP

    Image au Centre

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Please enter your name here