Menu
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Politique

Niger : « Le programme « Renaissance » se traduit par des choix politiques alambiqués »

ISOUFGARDES
Le programme « Renaissance » du président nigérien Mahamadou Issoufou, qui a suscité l'espoir des citoyens, s'est mué en déceptions et en un recul de la démocratie, selon Issoufou Yahaya, historien et politologue à Niamey.
Au Niger, depuis sept ans, dans les domaines politique, économique, social comme culturel, de l’idée à la pratique, tout est suspendu au concept de « Renaissance », du nom du programme du président Mahamadou Issoufou, qui avait suscité tant d’espoirs chez nombre de Nigériens. Mais qui, pour beaucoup d’entre eux, s’est mué en cauchemar.

Lire la suite...

Niger : La majorité présidentielle répond aux manifestants anti Loi de finances

marche 2mrn
Les partis membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN, majorité au pouvoir), ont rendu publique, ce mercredi, une déclaration en guise de réponse aux partis de l’opposition et aux organisations de la Société civile, en mouvement depuis plusieurs semaines contre la Loi de Finance 2018.

Pour ces derniers, en effet, toute l’agitation de l’opposition politique et de la société civile procède juste de leur volonté de déstabiliser le régime et de remettre en cause les institutions issues des élections de l’année 2016.

Lire la suite...

Une nouvelle conférence de financement de la force conjointe G5 Sahel prévue le 23 février à Bruxelles.

G5 SahelPresidents
Les chefs d'Etat du Burkina Faso, du Tchad, de la Mauritanie, du Mali et du Niger se sont réunis mardi à Niamey pour boucler le financement de la force militaire du G5 Sahel.

La ministre française de la Défense, Florence Parly, prend part à la rencontre.

Les discussions porteront sur le fonctionnement de cette force antiterroriste régionale et d'autres questions, dont la présidence tournante du groupe, qui est actuellement assurée par le Niger.

Lire la suite...

Niger : tentative de putsch 2015, 15 ans de prison pour le Général Salou

generalsalou
Neuf militaires et un civil ont été condamnés vendredi par un tribunal militaire nigérien de cinq à quinze ans de prison pour avoir tenté de renverser le régime en 2015, a constaté un journaliste de l'AFP.

Trois officiers, dont le général Souleymane Salou, ancien chef d’état-major et ex-membre de la junte – auteur du coup d’Etat de 2010 – et le lieutenant Ousmane Awal Hambaly – qui avait bénéficié d’un non-lieu en 2012 pour un autre putsch présumé contre le président Mahamadou Issoufou – ont écopé de 15 ans de prison.

Le ministère public avait requis 20 ans à leur encontre.

Lire la suite...

BAN 2 OK POUR SITE

Bookmaker with best odds http://wbetting.co.uk review site.

Les hôtels de Niamey

Presse Mondiale

Presse Nationale

Infos pratiques

  • Publicité
  • Partenariat
  • Version mobile
  • Cookies & Cache
  • Responsabilité
  • Flux RSS