Menu
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

La lèpre, une plaie pour le développement

lepre
En 2016, l'OMS a lancé une Stratégie mondiale contre la lèpre pour 2016-2020, Parvenir plus rapidement à un monde exempt de lèpre [1], qui vise à redynamiser les efforts de lutte contre la lèpre et à prévenir les handicaps, en particulier chez les enfants encore touchés par la maladie dans les pays endémiques.
 
La stratégie met l'accent sur la nécessité de maintenir l'expertise et d'augmenter le nombre d'agents qualifiés de la lèpre, d'améliorer la participation des personnes affectées aux services de lutte antilépreuse et de réduire les difformités visibles, ainsi que la stigmatisation associée à la maladie.
 
Elle appelle également à un engagement politique renouvelé et à une meilleure coordination entre les partenaires, tout en soulignant l'importance de la recherche et de l'amélioration de la collecte et de l'analyse des données.
 
Toutefois, selon des données du Centre hospitalier de l'Ordre de Malte (CHOM), à Dakar, il y a encore actuellement, environ 200.000 nouveaux cas de lèpre notifiés chaque année dans le monde, dont 9% en Afrique, soit une prévalence de 0,29 cas pour 10.000 habitants. La lèpre est encore présente dans 136 pays dont 26 en Afrique et 14 pays notifient plus de 1000 cas par an.
 
Au Sénégal, la maladie est loin d'être éradiquée, en raison d'un certain nombre de failles dans les stratégies de lutte. Dans ce reportage, SciDev.Net vous emmène à la découverte du CHOM, à Dakar, où des spécialistes s'activent, chaque jour, à soulager la souffrance de nombreux malades de la lèpre.

BAN 2 OK POUR SITE

Bookmaker with best odds http://wbetting.co.uk review site.

Les hôtels de Niamey

Presse Mondiale

Presse Nationale

Infos pratiques

  • Publicité
  • Partenariat
  • Version mobile
  • Cookies & Cache
  • Responsabilité
  • Flux RSS