Niamey

35°C

    Le Chef de l'Etat préside la 15ème réunion du Comité Interministériel d'Orientation (CIO) de la mise en œuvre des programmes de l'Initiative 3N

    Le Chef de l'Etat préside la 15ème réunion du Comité Interministériel d'Orientation (CIO) de la mise en œuvre des programmes de l'Initiative 3N

    Vote utilisateur: 0 / 5

    Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
     

    3NReunionLe Président de la République, Chef de l'Etat, S.E Issoufou Mahamadou, a présidé hier dans la salle des réunions du Conseil des Ministres, la 15ème réunion du Comité Interministériel d'Orientation de la mise en œuvre des programmes de l'Initiative 3N. Cette rencontre, qui a regroupé autour du Chef de l'Etat, le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Raffini, et l'ensemble des membres du CIO, a mis sur la table de discussions trois points principaux à savoir : la revue des recommandations de la réunion du CIO du 17 janvier 2018 ; la sécurité alimentaire des populations et du cheptel et l'état de mise en œuvre des cibles du programme de renaissance.


    A l'issue de cette réunion, le Haut Commissaire à l'Initiative 3N, M. Ali Bety, a expliqué les points inscrits et discutés lors de cette rencontre. S'agissant précisément du premier point débattu au cours de cette réunion, en l'occurrence la revue des recommandations issues de dernier CIO, le Haut Commissaire en charge de l'Initiative 3N a précisé que la rencontre a discuté sur l'état de mise en œuvre des 12 recommandations contenues dans cette revue.

    Les niveaux d'exécution de ces recommandations sont d'ailleurs satisfaisants pour l'essentiel. En effet, l'une des recommandations était la reconstitution du plan de soutien aux populations vulnérables après la campagne hivernale passée.


    Ainsi, cette année, il a été enregistré en termes de déficit fourrager, agricole et production céréalière, un niveau du même ordre de grandeur que celui de la campagne précédente ; des instructions ont été données par le Chef de l'Etat lors de la réunion du 17 janvier 2018 de reconduire un programme de soutien au moins équivalent à celui de l'année dernière.

    Par conséquent, le plan de soutien de 2017 a atteint près de 200 milliards de FCFA contre 146 milliards l'année précédente. C'est justement ce programme qui est en train d'être mis en place.


    Ce programme est composé d'actions comme la vente de céréales à prix modérés qui va porter sur plus de 80.000 tonnes étalée entre février et septembre. Au mois de mars, il va être mis en vente 5500 tonnes dans chaque commune; au mois d'avril et de mai, les 5500 tonnes vont monter à 12.000 tonnes pour chacun des deux mois. En juin et juillet, la quantité qui sera mise en vente va être portée à 15.000 tonnes pour chacun des mois parce que ce moment correspond à la période de soudure.

    Au mois d'Août, cette quantité sera revue à la baisse, soit 10.000 tonnes dans la mesure où on estime que les produits de cueillette et les feuilles commencent à être disponibles. En septembre encore, le gouvernement a prévu de soutenir les populations en mettant en vente à prix modéré une quantité de 5000 tonnes.

    A cela s'ajoute un programme de distribution gratuite de vivres de l'ordre de 50.000 tonnes dans les zones les plus vulnérables. Ces distributions gratuites ont déjà commencé dans les zones identifiées par le système national d'évaluation de la vulnérabilité et les différents outils disponibles. Par ailleurs, il est prévu aussi des actions comme le cash for work ; le Food for work ; cash transfert, etc. qui seront financées à hauteur de 200 milliards.


    La seconde recommandation sur laquelle le haut commissaire à l'initiative 3N a mis l'accent porte sur la prise de dispositions pour préparer la campagne pluviale prochaine qui va commencer d'ici peu. Il s'est agi pour la réunion de faire le point des intrants comme les semences, les engrais et les produits phytosanitaires pour protéger les cultures. Les intrants sont disponibles à la Centrale d'Approvisionnement en Intrants et Matériels Agricoles (CAIMA) et le ministère de l'Agriculture a acquis les semences améliorées.

    La troisième recommandation était de faire le point sur le financement de trois priorités de l'initiative 3N, notamment la mobilisation de l'eau pour les productions agro-sylvo-pastorales ; la mobilisation du financement pour la construction des Maisons du paysan et enfin la mobilisation de financement des activités de restauration de l'environnement.


    Sur le second point de la réunion, en l'occurrence la sécurité alimentaire des populations et du cheptel, M. Ali Bety a souligné que l'aliment bétail est une partie intégrante du plan de soutien global. Il a été relevé d'ailleurs que la situation liée à l'aliment bétail était plus dégradée dans certaines sous-zones. L'objectif étant d'assurer que la majorité de ces zones est bien couverte. Dans cette optique, le dispositif de soutien a prévu de mettre à la disposition des éleveurs 23.000 et 24.000 tonnes.

    Le lancement de la campagne de la vente d'aliments a été déjà fait au mois de mars dernier par le ministre délégué à l'Elevage.
    Quant au troisième point portant sur l'état de mise en œuvre des cibles du programme de renaissance, des progrès ont été enregistrés entre le dernier CIO et maintenant.

    Pour améliorer les indicateurs, notamment en ce qui concerne la maitrise de l'eau, des instructions ont été données pour créer un fonds d'étude qui va permettre de financer les études de faisabilité de l'avant projet sommaire, l'avant projet détaillé et les Dossiers d'Appel d'Offre (DAO). Pour les ouvrages, il y a à peu près 400 sur 1000 prévus à réaliser sur les cinq (5) ans. Des dispositions d'anticipation sont prises pour ne pas perdre du temps sur les études de faisabilité, a conclu le haut commissaire à l'Initiative 3N.
    Hassane Daouda(onep)

    S'inscrire à notre Newsletter

    Please publish modules in offcanvas position.