Ebola : encore un vaccin prometteur

0
961

Un nouveau vaccin appliqué à des singes leur a permis de développer une immunité « à long terme » au virus Ebola, ce qui suscite de l’espoir sur son application aux êtres humains, selon des chercheurs américains.

Une injection du vaccin, basé sur un virus du rhume des chimpanzés et administrée à des macaques, leur a procuré « une protection complète à court terme et partielle à long terme » contre Ebola, déclarent les auteurs de cette étude publiée dans la revue Nature Medicine.

 

L’immunité développée par les singes peut avoir une durée de vie de 10 mois, selon les National Institutes of Health (NIH), un groupe d’instituts gouvernementaux de recherche médicale et biomédicale, aux Etats-Unis.

 

 

Des essais de ces vaccins ont été appliqués cette semaine à des êtres humains, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Afrique.Un récent bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait état de quelque 2.100 personnes tuées par la fièvre Ebola, en Afrique de l’Ouest, depuis février dernier.

 

De récents traitements expérimentaux ont montré leur capacité à contenir la fièvre à virus Ebola.

L’un de ces vaccins est développé par l’Institut national des allergies et maladies infectieuses des Etats-Unis d’Amérique et la firme pharmaceutique GlaxoSmithKline.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here