7ème congrès ordinaire CDS Rahama : M. Abdou Labo plébiscité, président du Parti

0
1139

Les travaux du 7ème congrès du Parti, Convention Démocratique et Sociale (CDS Rahama) se sont déroulés aujourd’hui, au Palais des congrès de Niamey. Le thème retenu pour ce congrès est : Uni et Fort ! Toutes les délégations du pays ont répondu massivement à ces assises du parti vert attendues depuis trois ans.

 

 

A l’issue du congrès, c’est M. Abdou Labo en prison à Say, qui a été plébiscité président du Parti.

 

La cérémonie d’ouverture des travaux s’est déroulée en présence des présidents et représentants des partis politiques, des militants et sympathisants et de plusieurs invités.

En ouvrant les travaux, le vice-président du CDS a déclaré que, la tenue de ces assisses n’a pas été facile, « aujourd’hui 07 septembre 2014, restera pour nous un très grand jour, celui-là qui voit la consécration de la lutte que nous avons engagée il y a de cela trois (03) ans et demi » a indiqué M. Maidagi Allabeye.

 

Selon, lui, leur formation politique a connu de profondes divergences internes, l’ayant plongé dans un épilogue judiciaire qui a duré plus de 3 ans.

 

Cette situation a fait que le Parti s’est trouvé dans une situation de menace de suspension par défaut de conformité aux dispositions de la Charte Nationale et de leurs propres textes fondamentaux.

 

C’est pourquoi a-t-il rappelé, lors de la réunion du 10 Août 2014, le Bureau Politique National du CDS Rahama ayant considéré les termes de la lettre du ministre de l’Intérieur en charge de la tutelle des formations politiques, a décidé de la tenue du Congrès ordinaire du CDS Rahama pour le 07 septembre 2014 à Niamey.

Pour M. Maidagi Allabeye, loin d’être un aboutissement, ce congrès n’en constitue pas moins une étape importante dans la marche du CDS Rahama vers la restauration des pratiques démocratiques en son sein, mais également la lutte pour faire reconquérir la véritable place du CDS Rahama sur l’échiquier politique national.

 

« Si vous êtes là c’est parce que vous croyez qu’il est tout aussi important de venir ici et de participer à cet événement auquel vous conférez un sens majeur. Vous vous êtes refusés d’aller au découragement malgré les réelles difficultés de toutes sortes auxquelles vous avez dû être confrontés. J’en appelle à vous tous, à nous tous, pour saisir cet instant solennel pour nous pardonner mutuellement afin de repartir sur des bases saines et solides afin de sauvegarder notre grand Parti», a-t-il indiqué aux militants.
Pendant les travaux, les congressistes ont examiné et adopté le statut et le règlement Intérieur du parti.

Le moment fort de la cérémonie d’ouverture de ces assisses de Niamey est celui de la lecture de la correspondance depuis la prison civile de Say du vice président du CDS, M. Abdou Labo qui demande aux membres du Bureau Politique National de conduire les destinées du CDS Rahama au cours des prochaines années et réitère l’appartenance du parti à la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN). M. Abdou Labo a rappelé que depuis le 16 février 2011, une quatre-vingtaine de membres du Bureau politique national, issus du 6ème congrès de leur parti tenu à Maradi en septembre 2007, a choisi d’apporter son soutien indéfectible au candidat Issoufou Mahamadou au second tour des élections présidentielles tenues le 12 mars 2011. Depuis lors, la base de leur mouvement s’est considérablement accrue avec l’adhésion de plusieurs centaines de délégués nationaux, de présidents de délégations régionales, départementales, communales, responsables de cellules de base. Pour les mêmes motivations,

 

M. Abdou Labo a mentionné que le parti CDS continue à accompagner le Président de la République dans sa lutte quotidienne contre les grands défis que sont la pauvreté, l’ignorance, l’insécurité alimentaire, le terrorisme, une démographie galopante, la corruption et les infractions assimilées.

Néanmoins, «si j’ai tenu à m’adresser à vous, c’est bien que je suis de cœur avec vous pour les motions, recommandations et résolutions que vous ne manquerez pas d’adopter au cours de vos travaux. Je voudrais vous exhorter à plus de cohésion, de convivialité, de solidarité et de dévouement aux idéaux du CDS Rahama.

 

Ce sont assurément les conditions sine qua non pour tisser notre parti aux premiers rangs des formations politiques qui comptent sur la scène politique nationale. Ce vœu est bien possible si nous nous engageons individuellement et collectivement à dépasser nos égoïsmes, transcender nos préjugés et privilégier l’intérêt général. C’est le sens du choix du thème de ce congrès : « Un CDS Rahama uni et fort » », a-t-il conclu.

Auparavant, plusieurs représentants des formations politiques et structures dudit parti ont fait des déclarations pour soutenir l’engagement du Bureau Politique à organiser ces assises de Niamey et concrétiser la bonne marche du CDS Rahama parmi les partis politiques du Niger.Seini Seydou Zakaria

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here