Fin du forum national sur la lutte contre la corruption : Un document de référence validé pour faire face au fléau

0
842
halcfinforum

halcfinforum
Ouvert le 15 juin dernier à Niamey, le Forum national sur la lutte contre la corruption et les infractions assimilées au Niger a pris fin mercredi après-midi au Palais des Congrès.

C’est le président de la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA), M. Issoufou Boureima, qui a présidé la cérémonie de clôture des travaux en présence de plusieurs personnalités, des délégations venues du Bénin, du Burkina Faso, du Nigéria et du Sénégal, des représentants des organismes internationaux, des acteurs œuvrant dans le domaine de l’anticorruption et de plusieurs invités.

Organisé par la HALCIA, ce forum a regroupé une multitude d’acteurs autour de ce qui va constituer le canevas dans lequel ils doivent tous inscrire leurs actions pour arriver au bout, sinon réduire drastiquement l’impact du fléau dans notre pays.

Il a regroupé entre autres acteurs, les représentants de l’administration, de la justice, des Forces de Défense et de Sécurité, de la chefferie traditionnelle, des organisations internationales, des médias et acteurs de la société civile, etc. Ce forum avait pour objectif l’examen et la validation du document de Stratégie nationale de lutte contre la corruption et les infractions assimilées au Niger. Le document provisoire élaboré à la suite d’un processus participatif par la Halcia a ? durant trois (3) jours, été au centre des échanges entre les différents acteurs.

Il a donné lieu à des échanges enrichissants et des débats soutenus entre les différents acteurs, avec pour seul objectif de doter notre pays d’une stratégie, la mieux adaptée, pour une action commune contre le fléau de la corruption, ce qui a permis d’enrichir le document. Au terme de ces trois jours, le forum a formulé plusieurs recommandations. D’abord à l’endroit du Gouvernement, le forum a recommandé d’accélérer le processus d’adoption de la loi portant création, composition et attributions de la Halcia ; d’harmoniser la loi interne avec les dispositions des conventions internationales contre la corruption ratifiées par le Niger; et de transmettre une copie des rapports des corps de contrôle portant sur des faits susceptibles d’avoir une qualification pénale à la Halcia.

 

Le forum a aussi demandé au Gouvernement d’impliquer fortement l’administration, les chefs traditionnels et les chefs religieux dans le portage et la vulgarisation de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et les infractions assimilées ; de promouvoir la création d’un comité technique dans le dispositif de mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et les infractions assimilées ; d’encourager la promotion de la citoyenneté des médias, de la société civile, du secteur privé et des parties politiques, d’encourager la culture et de la citoyenneté au sein des médias et de la société civile, et de promouvoir l’intégrité au sein des Forces de Défense et de Sécurité, du corps judiciaire et de toute l’administration.

A l’endroit de la Halcia, le forum a recommandé d’améliorer la présentation des plans d’actions avec la méthode de gestion axée sur les résultats ; d’élaborer un plan d’actions prioritaire ; de renforcer le cadre de suivi évaluation dans la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption et les infractions assimilées et d’encourager les actions de la société civile dans la promotion d’une citoyenneté responsable. Procédant à la clôture des travaux, le président de la Halcia s’est félicité de l’assiduité extraordinaire dont a fait montre l’ensemble des participants.  »Cette assiduité démontre l’intérêt que suscite la lutte contre la corruption pour le peuple nigérien », a estimé M. Issoufou Boureima.

Le président de la Halcia a également salué le sens de patriotisme des acteurs, l’accompagnement de l’ONUDC et surtout l’esprit du panafricanisme qui s’est manifesté par la présence des délégations des institutions anticorruption de plusieurs pays de la sous-région. Ce forum a, selon M. Issoufou Boureima, permis aux différents acteurs de s’approprier le contenu de la stratégie et d’enrichir le document.  »Les objectifs recherchés sont largement atteints (…). Il nous appartient de faire en sorte que notre stratégie ne soit pas une stratégie de plus pour orner nos bibliothèques », a-t-il déclaré.

Même si le document de Stratégie a été enrichi et adopté et son contenu approprié par les participants, le président de la Halcia a clairement conscience que du chemin reste encore à parcourir.  »Sans vouloir provoquer le découragement, j’ai comme le pressentiment que c’est maintenant que le plus dur va venir : le mettre en œuvre », a-t-il conclu, demandant par la même occasion aux différents acteurs de s’armer de courage pour alimenter leur volonté commune et mettre en pratique les grandes et nobles idées identifiées par le forum et qui, dit-il, sont  »indispensables pour créer un Niger nouveau ».

Siradji Sanda(onep)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here