Dosso : M. Issoufou Mahamadou salue l’engagement des militants à faire  »un coup K.O ».

0
1493
IssoufouDossomeet

IssoufouDossomeet
Poursuivant sa campagne électorale pour les présidentielles de 2016, le candidat du parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya), M. Issoufou Mahamadou, après l’étape de Birni N’Gaouré, a animé samedi dernier un meeting populaire au terrain rouge de Dosso rénové à l’occasion de la fête du 18 décembre 2014. Les militantes et militants du PNDS-Tarayya et ceux des partis alliés ont réservé un accueil chaleureux et fraternel à la délégation présidentielle.

Dans le discours qu’il a prononcé à cette circonstance, le candidat Mahamadou Issoufou a d’abord rendu un hommage mérité au père-fondateur de l’ANDP Zaman-Lahiya, Feu Moumouni Djermakoye Adamou qui avait une grande ambition pour le Niger et pour Dosso. Le président candidat a ensuite abordé les réalisations effectuées dans le cadre du programme  »Dosso Sogha », un programme qui a coûté 43 milliards de francs CFA pour embellir la ville de Dosso. Le train a indiqué le président de la république, candidat à sa propre succession est aussi une preuve d’un rêve de 80 ans devenu aujourd’hui réalité. Le Port sec également sera mis en service dans quelques mois, autant de réalisations qui prouvent l’ambition du président défunt de l’ANDP, Feu Adamou Moumouni Djermakoye.

Parlant des actions du Programme de renaissance, le candidat du PNDS s’est longuement appesanti sur les différentes priorités qui ont été exécutées depuis 2011 et qui s’articulent autour de la sécurité, les infrastructures de l’initiative 3N, l’éducation, la santé, l’accès à l’eau potable pour les populations ou encore la création d’emplois. Toutes ces promesses a-t-il précisé ont été tenues. Dans le même ordre d’idées, M. Mahamadou Issoufou a évoqué le programme Niamey-Nyalla, Maradi-Kolliya.
Le candidat du PNDS s’est réjoui que les populations de la cité des Djermakoye comme partout ailleurs au Niger aient pris l’engagement de faire « un coup KO » le 21 février 2016 : il n’y aura donc pas de second tour. Toutes les régions, a-t-il souligné sont prêtes pour élire le candidat du PNDS au premier tour, car bénéficiant du soutien de 43 partis.

La deuxième raison a trait au bilan de mise en œuvre du programme de renaissance où d’importantes ressources de l’ordre de 5.500 milliards ont été mobilisées en cinq ans, une somme qui a servi aux aspirations du peuple nigérien. Le président candidat a alors déploré l’attitude de certaines personnes pour leurs fausses promesses et qui pensent que la politique c’est la tromperie. La politique, a renchéri M. Issoufou Mahamadou, c’est le plus noble des métiers.

Le candidat a saisi l’opportunité pour présenter son programme politique dénommé ‘Programme de renaissance II » dont l’exécution nécessitera la mobilisation d’environ 8.200 milliards de francs CFA pour les cinq prochaines années. Ce programme permettra de réaliser les priorités se rapportant à la sécurité. Dans le domaine des infrastructures, le nouveau programme prévoit le prolongement du chemin de fer Dosso-Bénin, ainsi que la frontière avec le Burkina car le rêve ici a souligné Mahamadou Issoufou, c’est de relier le port d’Abidjan au port de Cotonou et le port de Lomé par le train.

Il sera également question a notifié le candidat du PNDS de la réalisation de routes : c’est le cas de la route Kidal au Mali jusqu’à la frontière avec le Niger en passant par Banibangou, Balleyara, Harikanassou, Margou pour relier Gaya en passant par Boumba. La route Balleyara-Loga-Doutchi frontière avec le Nigéria est quant à elle en réalisation.
Toujours au cours de ce 2ème mandat nous verrons la réhabilitation de la route Dosso-Bella, la route Doutchi-Dogonkiria-Bagaroua ainsi que l’électrification rurale où un important programme a été élaboré.

L’initiative 3N sera aussi poursuivie tout comme le secteur de l’éducation avec la construction de 15.000 classes entre 2016 et 2021 qui prendra 25 % des 8.200 milliards de francs CFA. A toutes ces réalisations viennent se greffer les infrastructures sanitaires, le recrutement de médecins, l’accès à l’eau et à l’assainissement ainsi que la création d’emplois.

L’ambition ici, a précisé
Mahamadou Issoufou, c’est que la pauvreté disparaisse du paysage de notre pays d’ici 2021. Ce pari a-t-il affirmé sera tenu.
Auparavant, dans son discours de bienvenue, le président de l’ANDP ZAMAN-Lahiya, M. Moussa Moumouni Djermakoye, a renouvelé sa foi à l’ANDP dans les valeurs que fondent notre République et les idéaux de paix, de solidarité et de justice que défend le parti. Aussi, l’ANDP Zaman-Lahiya lance-t-il un pressant appel à toute la classe politique pour qu’elle s’investisse pleinement pour la tenue d’élections apaisées. M. Moussa Moumouni Djermakoye a donné l’assurance que l’ANDP-Zaman-Lahiya votera massivement en faveur de Mahamadou Issoufou candidat de la continuité dans l’action.

Abondant dans le même sens, le représentant du PPN-RDA, M. Ibrahim Diori, a souligné les qualités du candidat Issoufou Mahamadou avant d’inviter tous les autres partis amis à se mobiliser pour garantir la réélection, dès au premier tour, du président Issoufou Mahamadou. La délégation du PNDS poursuivra son périple dans les autres départements de la région.

Mahamane Amadou ONEP-ANP /Dosso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here