Marche suivie de meeting du FRDDR : L’opposition demande le départ du Président Issoufou

0
1262
marche opposi5

marche opposi5
C’est sans ‘’ les généraux ‘’ de la société civile que l’opposition politique nigérienne réunie au sein du FRDDR a mobilisé une marée humaine en ce début de matinée à Niamey.
Les manifestants, en majorité des militantes et militants des partis de l’opposition et des partis non affiliés ont également vu la mobilisation prendre son cachet historique avec la participation à cette marche suivie de meeting des citoyens de tous âges épris de paix et de justice, soucieux de l’avenir du Niger.
Des slogans hostiles au régime sont scandés par les manifestants traitant les dirigeants de ‘’pillards’’, ‘’de voleurs’’ et ‘’de mafieux’’.
Selon Soumana Sanda, le Président du Bureau de la Coordination Régionale FRDDR de Niamey, cette mobilisati

on sans appel traduit le ras-le-bol des populations nigériennes face à la gabegie et à l’injustice érigées en mode de gouvernance au sommet de l’Etat par le Président Issoufou Mahamadou et son clan. « Ils sont dépassés et désemparés » a-t-il dit. Au passage, dans son adresse à la foule qu’il a remercié pour avoir librement effectué, Soumana Sanda a réaffirmé la détermination sans faille de l’opposition politique à se dresser pour barrer la route aux dérives autoritaires du régime en place.

Quant au représentant des partis non affiliés, il a pour sa part invité les nigériennes et les nigériens à se lever partout comme un seul homme pour dire ‘’NON ‘’aux travers de la bourgeoisie aux commandes de l’appareil de l’Etat.

S’en est suivie la signature de la pétition par les différents responsables des partis membres de l’opposition politique et ceux non affilés. Ils ont solidairement opposé un « Non catégorique »  au mépris et à l’indifférence totale des autorités de la 7ème  République face aux préoccupations du Peuple.

Le moment solennel de cette manifestation sera celui du discours virulent prononcé par Amadou Djibo dit Max. En effet, Max, comme l’appelle affectueusement ses camarades, n’a pas mâché ses mots pour demander le départ du Président Issoufou Mahamadou du pouvoir. Il l’a dit après avoir rappelé les différentes affaires scabreuses révélées par la presse impliquant certains ténors du régime en place et par lesquelles l’image du Niger serait ternie aux yeux du monde.  «La Gouvernance d’Issoufou Mahamadou est un échec cuisant …. Il est temps que le Président Issoufou dise au revoir au peuple si non, le Peuple lui fera ses adieux » a-t-il conclut.

, L’opposition était à nouveau dans la rue, samedi 4 mars, à Niamey. Des milliers de sympathisants de Hama Amadou et de Mahamane Ousmane ont manifesté pour réclamer plus de transparence dans la gestion du pays. Ils accusent le pouvoir de Niamey de dilapider les ressources du pays.

La marche pacifique a conduit les militants de la place Toumo à celle de l’Assemblée nationale. Tout au long du parcours, des slogans hostiles au régime de Niamey ont été scandés.

« Où sont passés nos 200 milliards ? », « Gouvernance liberticide », « six ans de cafouillage » ou encore « Le Niger assiégé par les forces étrangères ».

Seydou Aboubacar Tanguy ne comprend pas.

« Nous ne pouvons pas comprendre. Malgré toutes les richesses que possède notre pays, le peuple nigérien continue encore à croupir dans la misère. Trop c’est trop ! », s’indigne-t-il.

Le député de l’opposition, Nassirou Halidou, a épluché la presse. Selon lui, le régime comptabilise plusieurs scandales.

« Des scandales à répétition. Nous avons comptabilisé au moins 41 scandales au Niger », affirme-t-il.

A l’image du Balai citoyen burkinabè, des centaines de femmes sont munies de balais. Abiba Abdou et ses camarades entendent balayer le pouvoir.

« Le pouvoir est très sale. Le Niger est sale et on veut le balayer. Et c’est aux femmes de balayer les saletés ! », explique-t-elle.

Une absence très remarquée, au cours de ce meeting, celle de Mahamane Ousmane qui n’était pas au rendez-vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here