Niger : La Coalition des partis de l’Opposition projette une marche pacifique et démocratique le samedi 20 mars prochain

0
951

La Coalition pour l’Alternance Politique en 2021 au Niger (CAP 20-21) et Alliées entendent organiser, le samedi 20 mars 2021, « une marche pacifique et démocratique pour protester contre la répression, le déni de droit et exiger le respect des résultats sortis des urnes ».
A travers un point de presse animé par le président du Parti MPN Kishin Kasa, M. Ibrahim Yacoubou, ce jeudi 11 mars à Niamey, la Coalition CAP 20-21,  ACC, FRC et Alliées a d’abord rappelé que le candidat Mahamane Ousmane avait annoncé, depuis Zinder et dès le lendemain de la proclamation des résultats globaux provisoires par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), être le vainqueur du scrutin avec au moins 50,30% des voix sur la base des résultats réels en sa possession et a réitéré cette position lors de sa conférence de presse animée le 08 mars dernier à Niamey.
La Coalition CAP 20-21, ACC, FCR et Alliées ont donc voulu réaffirmer leur soutien vis-à-vis de la position du président Mahamane Ousmane, « en se mettant résolument du côté du peuple nigérien qui, témoin des graves manquements visant à lui confisquer son suffrage, a spontanément et massivement protesté et rejeté des résultats d’une élection manifestement manipulée ».
La coalition a, par la même occasion, appelé la communauté internationale à respecter le libre choix du peuple nigérien souverain, soulignant que M. Mahamane Ousmane est le vainqueur de l’élection présidentielle du 21 février 2021 sur la base des résultats sortis des urnes et compilés par leur direction de campagne.
La coaction CAP 20-21, ACC, FRC et Alliées a aussi exigé la libération immédiate et sans condition de l’Autorité Morale du Moden/FA Lumana M. Hama Amadou, ainsi que les acteurs politiques et personnes arbitrairement arrêtées dans le cadre de la présente crise post-électorale, l’arrêt immédiat de toutes les formes d’intimidations ainsi que les arrestations, persécutions et harcèlements à l’encontre des médias, des citoyens et acteurs politiques et sociaux.
AIO/KPM/ANP- Mars 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here