Samia Suluhu Hassan devient la 1ère femme présidente de la Tanzanie

0
986

Samia Suluhu Hassan est la première femme présidente de Tanzanie. La vice-présidente a prêté serment devant le juge en chef Ibrahim Juma au palais de la République à Dar es Salaam, la capitale. Elle devient le sixième président de la Tanzanie après le décès du président John Pombe Magufuli le 17 mars, suite à des complications cardiaques.

Âgée de 61 ans  etAdjointe du président Magufuli depuis 2015, elle doit effectuer le reste du mandat de cinq ans à la tête du pays, comme le veut la constitution tanzanienne.

D’abord élue en tant que colistière de Magufuli en 2015, elle a été réélue l’année dernière en même temps que lui et, selon la constitution, elle va gérer le reste du mandat de cinq ans à la tête du pays.

Elle est donc la seule femme chef d’État actuelle en Afrique – la présidence éthiopienne est un rôle largement cérémoniel – et rejoindre une courte liste de femmes du continent qui ont atteint le sommet.

Samia Suluhu naît dans le protectorat de Zanzibar. Après avoir terminé ses études secondaires en 1977, elle est employée par le ministère de la Planification et du Développement. Elle poursuit en parallèle un certain nombre de formations. En 1986, elle est diplômée de l’Institut de la gestion du développement (aujourd’hui université Mzumbe) avec un diplôme en administration publique.

En 1978, elle épouse Hafidh Ameir. Ils ont quatre enfants2 : leur deuxième fille, Mwanu Hafidh Ameir, née en 1982, est membre de la Chambre des représentants de Zanzibar1.

Diplômée, Samia Suluhu travaille sur un projet financé par le Programme alimentaire mondial. Entre 1992 et 1994, elle reprend des études à l’université de Manchester et obtient un diplôme de troisième cycle en économie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here