Niger : les parlementaires s’engagent dans la lutte contre les Maladies Tropicales Négligées

0
1456

Niamey vient d’abriter du 24 au 25 septembre une réunion de Plaidoyer pour la mobilisation des ressources internes au près des parlementaires en faveur des activités de lutte contre les Maladies Tropicales Négligées au Niger.

Ce plaidoyer est appuyé par l’ONG World Vision sous le financement de l’USAID en vue de catalyser le leadership des parlementaires, et renforcer la sensibilisation des députés autour du développement durable au Niger.

 C’est un Plaidoyer de mobilisation des ressources internes en faveur de la lutte contre les MTN pour contribuer à leur contrôle et/ou à leur élimination.

Ont pris part  à cette rencontre les parlementaires de la Commission Affaires Sociale, les conseillers techniques de l’Assemblée Nationale et les cadres des différents programmes des Maladies Tropicales négligées ainsi que des partenaires techniques et financiers (Helen kellen International Helen Keller International, OMS THE CARTER CENTER et World Vision).

Pour rappel, les maladies tropicales négligées (MTN) sont un ensemble diversifié de 20 maladies et groupes de maladies, dont dix font l’objet d’une lutte active   au Niger.

Il s’agit  de la Bilharziose, les Géohelminthes, le Trachome, la Filariose lymphatique, l’Onchocercose; la Lèpre, le Ver de Guinée, la Leishmaniose, la Rage et  la Trypanosomiase Humaine Africaine.

Tous les 72 districts du Niger sont endémiques à au moins une MTN.

Cette rencontre a permis de sensibiliser les députés sur les MTN pour intégrer la lutte contre ces maladies dans réseau des parlementaires afin de mobiliser des ressources internes auprès des parlementaires en faveur de la lutte contre les MTN au Niger.

La réunion a débuté par un discours introductif de   la Coordinatrice Nationale de lutte contre les MTN qui s’est réjouie de cette avec les Députés de la Commission des Affaires Sociales et Culturelle de l’Assemblée nationale pour soutenir la lutte contre les maladies tropicales négligées.

Votre présence ici aujourd’hui témoigne de l’intérêt que vous portez sur la problématique des maladies tropicales négligées mais aussi de notre engagement commun à soutenir les efforts du Gouvernement du Niger dans la lutte contre ces maladies a indiqué Dr Aichatou Alfari Djibo.

Le Représentant d de World Vision au Niger a dans son intervention  salué l’engagement fort du Ministère de la Santé  à soutenir la mise en œuvre de  ses programmes de lutte contre les MTN.

 Mr Yves Habumugisha a souligné  qu’au cours des 3  dernières années,  le Programme National de lutte contre les MTN avec l’appui technique du programme Act/West a réalisé d’importantes analyses dans le cadre de la durabilité notamment, la cartographie des parties prenantes pour le soutien des MTN, l’analyse barrières des MTN au Niger, la signature de l’arrêté portant création de la coalition multisectorielle de lutte contre les Maladies tropicale Négligées, la validation du plan intégré de communication MTN, et le draft initial du  plan stratégique de pérennisation des acquis de lutte contre les MTN qui est en cours de finalisation.  

Le Président de la Commission des affaires sociales de l’assemblée nationale a rappelé que les députés dans leur rôle d’éducateur s’engagent de manière collective et constante dans la lutte contre les MTN.

La Commission des Affaires Sociales et culturelles et le réseau parlementaire sur la promotion du système de santé et la vaccination  mettront un accent particulier dans la lutte contre les MTN.

Série de présentations

La présentation de Dr Kadri Boubacar Coordonnateur du Programme National de Santé Oculaire    PNSO a porté sur la définition les signes cliniques les complications, le traitement du trachome et du trichiasis et la stratégie CHANCE préconisée pour l’élimination du trachome cécitant.

Celle de Dr Issa Niandou coordonnateur du Programme National de lutte contre la bilharziose et les géo helminthes (PNLBG) s’est attardée sur les 2 formes bilharzioses et de geohelminthiases, les complications les cycles de transmission le traitement et la prévention.

La présentation de Dr Salissou Batchiri Coordonnateur Programme National de dévolution de l’onchocercose et de la lutte contre la filariose lymphatique   PNDO/FL, axée sur la physiopathologie de la FL, les complications, cycles et les stratégies d’élimination de la FL.

Enfin la présentation de Gado Moussa du Programme National de lutte contre la lèpre   PNLL qui s’est appesantie sur les tendances des indicateurs l’épidémiologie de la lèpre et les défis / perspectives de la lutte contre cette maladie.

Il ressort des discussions la nécessité d’une aallocation supplémentaire de ressources par l’Etat, l’appropriation du programme par les communautés bénéficiaires et les collectivités, la prise en charge des distributeurs par la communauté, l’intégration des activités de lutte contre les MTN avec les autres programmes de santé, voir dans le système de santé.

Les statistiques indiquent que 6.949 personnes ont encore besoin d’une chirurgie du Trichiasis selon Dr Kadri Boubacar coordonnateur adjoint du PNSO ; 25.000 cas d’hydrocèles à opérer a indiqué pour sa part Dr Salissou Batchiri Coordonnateur du Programme National de dévolution de l’onchocercose et de la lutte contre la filariose lymphatique   PNDO/FL.

Plus de 15 millions de nigériens sont à risque de contracter au moins une MTN. Ajoutée aux conséquences de la Covid-19, ces maladies contribuent à maintenir la population dans le cercle vicieux de la pauvreté et freinent les efforts de développement de l’Etat, des collectivités territoriales et des partenaires.

C’est pourquoi, l’Etat, les communes, les parlementaires, le secteur privé et les bailleurs de fonds doivent financer des actions visant à mettre fin aux Maladies Tropicales Négligées.

A l’issue de cette réunion de plaidoyer contre les Maladies Tropicales Négligées (MTN) les recommandations et engagements suivants ont été faits : Proposer une loi qui doit prendre en compte les MTN dans les différents secteurs, élargir l’information sur tout l’étendue des 171 Députés et enfin constituer un fonds national  et son mécanisme de financement  en faveur de la lutte contre le Maladies Tropicales Négligées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here