Saison Froide au Niger : Les enfants doivent être protégés contre la fraicheur

0
329

La saison froide s’installe peu à peu sur l’ensemble du territoire  du Niger avec des conséquences certaines sur la santé des enfants et des personnes âgées. De ce fait, une équipe de l’ANP a fait quelques constats au niveau des marchés et centres de santé sur la protection des enfants contre la fraîcheur.

‘’Les enfants sont fragiles c’est pourquoi ils sont les plus touchés par le froid et ont plus que jamais besoin de soins et de protection par leur parents’’, a indiqué un agent de santé qui a bien voulu garder l’anonymat.

En effet, a-t-elle ajouté, ‘’les facteurs de risques de maladies auxquels les enfants font face en cette période sont nombreux surtout en ce qui concerne le rhume, la toux, la fièvre persistante, les difficultés respiratoires, pour ne citer que ceux-là’’.

Pour cela, a-t-elle conseillé, ‘’les mamans doivent éviter la paresse et donner des soins particuliers à leurs enfants en ce moment de fraîcheur et de poussière bien que d’autres sont négligentes’’.

Ainsi, a-t-elle détaillé, ‘’pour protéger les enfant contre ces maladies, il ne faut pas les laisser sortir de la chambre, éviter de les laver tous les jours, utiliser de l’eau tiède pour leur bain, éviter de leur donner tout ce qui est frais et le couvrir avec des habits lourds qui sont disponibles sur les marchés, et bien les allaiter s’ils sont des bébés’’.

Elle a, enfin, lancé un cri de cœur à l’endroit des mamans pour qu’elles amènent vite ‘’leurs enfants dans les centres de santé les plus proches afin de leur procurer des soins dès qu’ils présentent des signes de ces maladies’’.

Pour sa part, M. Moussa Sani, vendeur de pullovers pour enfants et adultes, ‘’on sait tous qu’en période de fraîcheur, il faut nécessairement les habits lourds comme les blousons, les bonnets, les chaussettes et bien d’autres pour se protéger’’, et de ce fait, a-t-il ajouté, ‘’nous mettons à la disposition des clients, les habits en  grande quantité pour assurer la protection de leurs enfants contre la fraîcheur ‘’.

Aussi, a fait savoir M. Moussa, ‘’nos marchandises sont de bonne qualité, par ce que ça ne sert à rien de vendre à un client la mauvaise qualité, car si on fait ça, les clients ne vont pas venir vers nous, ils iront chercher ailleurs’’.

Selon le vendeur de friperie, ‘’ le prix des habits pour enfants varie de 500 à 2000 FCFA, mais chacun peut trouver, selon ses moyens. Ils sont satisfaits de nos marchandises, et par la grâce à Dieu, on gagne de quoi subvenir à nos besoins et ceux de nos familles ‘’.

 ‘’Je trouve les prix vraiment abordables et moins chers, je suis venue acheter des blousons et des chaussettes pour mes enfants afin de les protéger contre cette fraicheur ‘’ indique, quant à elle, Hadjia Salamatou, une cliente trouvée sur place.

‘’Les habits sont assez disponibles, un peu partout, même dans les quartiers, il y’a des revendeurs qui circulent avec des pullovers de bonne qualité et également réutilisable pendant 2 à 3 ans si on en prend bien soin’’ a-t-elle enfin déclaré.

Quant à Mme Ide Karimatou, elle nous fait savoir que ‘’elle prend des balles de friperie pour ensuite les revendre aux parents, amis et connaissances’’.

‘’Je les amène, même quand je vais dans les cérémonies et foyandi, et les prix varient en fonction du choix de la personne. Le complet je le vends à 1500fr voire plus, mais si c’est pullover seulement, je le vends à 1000f’’ a précisé Mme Ide.

‘’Je m’en réjouis vraiment, parce que je gagne bien et j’arrive à subvenir à mes besoins, à ceux de mes enfants et même ceux des parents’’ a-t-elle poursuivi.

 Le seul problème qu’elle a souligné, ‘’c’est le fait que d’autres prennent à crédit et tardent avant de payer’’.

RIT/AS/ANP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here