NIGER PRAPS: Campagne de vaccination du cheptel pour une santé animale renforcée

0
895

Voir le film documentaire réalisé par NigerExpress

Avec un cheptel estimé à près de 48 millions de têtes en 2018, toutes espèces confondues, pour une valeur totale de 4000 milliards de FCFA, le Niger se présente comme un grand pays d’élevage.

L’élevage est crucial pour l’économie du pays. C’est la deuxième activité qui emploie le plus de monde après l’agriculture et elle représente 12 % du produit intérieur brut national.
Le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel- Niger a conduit en avril et mai 2016 une caravane de vaccination de cheptel dans toutes les régions du pays. Cette opération fortement appréciée par le Gouvernement, les éleveurs et les acteurs de la société civile du Niger, a contribué à vacciner un nombre important du cheptel du pays.
En 2019, le PRAPS et le MCA ont appuyé la campagne de vaccination du cheptel édition 2019.
Selon Mahaman Sanoussi Fodé Camara Coordonnateur national du PRAPS le vaccin destiné à la présente campagne est acquis suite à un avis d’appel d’offres international, lancé par l’OIE et c’est le laboratoire MCI du Maroc qui a été adjudicataire sur la base de ses performances techniques validées par le PANVAC, structure spécialisée de l’Union Africaine pour le contrôle de vaccins.

La protection du cheptel contre les maladies animales, suppose la prévention des épizooties et les campagnes de vaccination gratuites demeurent les premiers moyens adéquats estime Saïdou Daoura chargé de communication du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS).

Il s’agit d’un soutien cofinancé par la Banque Mondiale et le Millenium Challenge Corporation, à travers MCA-Niger, qui s’inscrit dans le cadre du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here